Coronavirus en Bretagne : La Brittany Ferries reporte la reprise de ses liaisons passagers

TRANSPORT Quatre navires de la compagnie maritime vont rester à quai au moins jusqu’à la mi-mai

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'un bateau de la Brittany Ferries.
Illustration d'un bateau de la Brittany Ferries. — Fred Tanneau / AFP

Ils devaient reprendre la mer fin mars. Mais quatre des navires de la Brittany Ferries assurant des liaisons entre Saint-Malo et Portsmouth (Angleterre) ou entre Roscoff et Cork (Irlande) vont finalement rester à quai au moins jusqu’à la mi-mai. Très touchée par la crise sanitaire et le Brexit, la compagnie maritime a annoncé ce mercredi qu’elle retardait la reprise de ses liaisons passagers.

Cette décision découle du « maintien des restrictions imposées des deux côtés de la Manche avec une autorisation limitée aux seuls voyages essentiels », souligne la Brittany Ferries. La compagnie précise toutefois que d’autres navires de sa flotte continueront à opérer « comme initialement prévu afin de répondre aux besoins essentiels des voyageurs et de permettre aux marchandises de circuler librement ».

La compagnie a obtenu un prêt de 117 millions d’euros l’an dernier

« Nous gardons un grand espoir quant à la montée en puissance du taux de vaccination qui sera un élément-clé pour permettre de voyager de nouveau en toute sécurité », a déclaré Christophe Mathieu, président du directoire.

En 2020, la Brittany Ferries, qui dispose de douze navires et est le premier employeur de marins français, a obtenu un prêt de 117 millions d’euros auprès des banques françaises « lui permettant de traverser la période la plus critique qu’elle n’ait jamais connue ». En 2019, la compagnie, qui avait réalisé un chiffre d’affaires de 469 millions d’euros, avait transporté 2,5 millions de passagers, dont 87 % de Britanniques.