Du congé maternité à la reprise du travail, quatre conseils pour les jeunes mamans

BOULOT Il peut être difficile de reprendre son poste après plus de quatre mois passés à la maison avec son nourrisson

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

La culpabilité et le stress ne doivent pas faire de votre retour au travail un cauchemar.
La culpabilité et le stress ne doivent pas faire de votre retour au travail un cauchemar. — IStock / Citypresse

Seulement deux mois et demi après sa naissance, il faut déjà confier son nourrisson à une nounou pour reprendre le travail. Une étape délicate que bon nombre de mères appréhendent. Voici quatre conseils pour réussir au mieux la transition.

Anticiper pour ne pas stresser

Seize semaines de congé maternité, voire vingt-six lorsqu’on a déjà deux enfants à charge, ça passe très vite. La tentation est grande de se couper totalement de sa vie professionnelle pour focaliser chaque instant sur son enfant. C’est pourtant la meilleure façon d’être perdue lors du retour au bureau.

Mieux vaut anticiper la situation en procédant par étapes durant votre congé. Conservez un lien avec vos collègues, profitez de quelques déjeuners pour apprendre les derniers changements et ragots et n’hésitez pas à lire la presse professionnelle de votre domaine d’activité afin de rester à jour.

L’organisation avant tout

Quoi de mieux pour reprendre le travail en toute sérénité que d’avoir au préalable préparé le terrain ? Avant de partir en congé maternité, mettez vos affaires en ordre, notez soigneusement tous les mots de passe et accès dont vous vous servez au quotidien et faites-vous des pense-bêtes pour les procédures habituelles qui ne seront plus forcément un réflexe.

À l’approche de votre rentrée, mettez quelques automatismes avec votre moitié, afin de ne pas vous retrouver par la suite dépassée. Il peut s’agir de préparer la tenue de votre enfant la veille avec la vôtre, de tester la durée de trajet et la répartition des tâches et, pourquoi pas, de préparer le week-end les menus de la semaine, histoire de gagner du temps.

Au contact des autres

Plutôt que de construire une bulle hyper-protectrice autour de votre enfant, profitez de ces moments avec lui pour faciliter ses prises de contact. De même, la dernière semaine du congé maternité est l’occasion d’habituer votre bébé à sa nourrice ou à la crèche, en le faisant d’abord garder une heure par jour, puis plusieurs, jusqu’à atteindre progressivement la journée entière.

Pour l’aider à apprivoiser son nouvel environnement, faites-lui aussi visiter les lieux, en lui montrant qu’il a ses jouets et en lui racontant le déroulement de ses futures journées. Malgré quelques pleurs, il prendra vite le rythme.

La culpabilité au placard

Les jeunes mères culpabilisent souvent à l’idée d’abandonner leur enfant aux soins d’un autre pour retourner au travail, et d’être heureuse de cette reprise d’activité. Ruminer cette situation ne peut que vous rendre malheureuse et irascible. Il est donc essentiel de rappeler qu’entre 3 et 6 mois, un bébé ne réalise pas vraiment ce qui se passe, facilitant ainsi la séparation.

En revanche, un enfant perçoit toujours le mal-être de sa mère. Plutôt que de le lui transmettre, assumez cette situation, positivez et faites en sorte que le temps passé ensemble soit le plus qualitatif possible.