Dordogne : L’appellation huile de noix du Périgord protégée par l’Europe

GASTRONOMIE Le « rudarska greblica », une pâtisserie croate, a aussi reçu ce jeudi l’approbation de l’Union européenne pour une inscription au registre des appellations d’origine protégée (AOP)

20 Minutes avec AFP
— 
L'huile de noix du Périgord rentre dans le cercle des AOP.
L'huile de noix du Périgord rentre dans le cercle des AOP. — ILE MICHEL/SIPA

C’est une reconnaissance de sa qualité et un garde-fou contre les contrefaçons. L’huile de noix du Périgord vient ce jeudi de décrocher une approbation de l'Union européenne pour une inscription au registre des appellations d'origine protégée (AOP), a indiqué la Commission dans un communiqué.

L'« huile de noix du Périgord » est une huile vierge, de première pression, obtenue uniquement par procédé mécanique. Outre son équilibre aromatique, sa caractéristique principale réside dans l’utilisation de noix de qualité issues de variétés locales traditionnelles : la Marbot, la Corne, la Grandjean et la Franquette.

Première huile de noix française inscrite

Jusqu’à présent, les huiles françaises bénéficiant d’une AOP européenne étaient exclusivement des huiles d’olive (Provence, Nîmes, Corse, Nice, Haute-Provence, Aix-en-Provence, Vallée-des-Baux et Nyons). La noix du Périgord, cultivée dans des communes d’Aveyron, Charente, Corrèze, Dordogne, Lot, et Lot-et-Garonne, ainsi que celle de Grenoble, couvrant une partie de l’Isère et s’étirant entre la Savoie et le nord de la Drome, bénéficie par ailleurs d’une AOP.

La « Rudarska greblica », pâtisserie croate salée, vient d’obtenir la même certification. Elaborée à partir d’une pâte fine étalée à la main puis cuite, elle est garnie de fromage frais de vache, parfois accompagné de légumes ou de noix. Quelque 1.507 produits agricoles et alimentaires européens déjà protégés juridiquement sont référencés sur eAmbrosia.