Coronavirus : Les ventes sur Internet ont atteint 112 milliards d’euros en 2020 en France, en hausse de 8,5 %

E-COMMERCE Les ventes de biens sont en forte progression, les services en net recul

Nicolas Raffin
— 
Un centre de tri des colis à Toulouse.
Un centre de tri des colis à Toulouse. — FRED SCHEIBER/SIPA
  • La Fevad publie ce jeudi le bilan du e-commerce en 2020.
  • Les deux confinements ont évidemment poussé les Français à faire des achats en ligne.
  • Et le panier moyen d’une transaction sur Internet s’est établi à 61 euros.

Confinés ou sous couvre-feu, avec des commerces fermés, les Français se sont naturellement tournés vers Internet pour leurs achats en 2020. Selon les chiffres publiés ce jeudi par la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad), qui regroupe 600 entreprises et 800 sites, les ventes en ligne de produits et service ont atteint 112 milliards d’euros l’année dernière, en hausse de 8,5 % sur un an.

Ce chiffre global cache une énorme différence entre les secteurs. En effet, les services (ventes de voyages et de loisirs) ont connu une chute brutale de leur activité du fait des différentes restrictions : déplacements interdits, frontières fermées, lieux touristiques clos… Au total, les ventes en ligne dans ce domaine sont en recul de 10 % sur 2020.

Des ventes en ligne en hausse de 23 % à Noël

Ce n’est évidemment pas le cas de la vente de biens (alimentaire, vêtements, jeux…). « Les ventes en ligne des enseignes magasins confirment leur progression : + 53 % sur l’année avec des pics à + 100 % pendant les deux confinements (accélération des livraisons à domicile, du "click & collect" et du drive) », relève la Fevad. Quant aux petites entreprises (TPE/PME), « la hausse du e-commerce (…) [a] pu fournir un débouché (…) et limiter le recul de leurs ventes ».

D’après la Fevad, le pic d’activité en ligne a été particulièrement élevé pendant la période de Noël (novembre-décembre). « La fermeture des magasins et celle des rayons dits non-essentiels ont conduit à une forte augmentation des ventes au mois de novembre qui s’est poursuivie en décembre, en dépit de la réouverture des commerces physiques », avec une hausse de 23 % des ventes sur internet par rapport à 2019. Une augmentation qui s’est traduite par le gonflement du volume de colis livrés pendant cette période des fêtes.

Enfin, avec un e-commerce dynamisé, le panier moyen par achat a également augmenté : « la crise sanitaire a modifié l’évolution du montant moyen d’une transaction, qui était en baisse depuis plusieurs années. Le panier moyen s’élève à 61 euros en 2020 (vs 59 euros en 2019) », constate la Fevad.