Coronavirus : Malgré la crise, les créations d’entreprises au plus haut en 2020

EMPLOI 2020 a été une année record pour l’entrepreneuriat

Nicolas Raffin
— 
La livraison de colis a énormément augmenté en 2020.
La livraison de colis a énormément augmenté en 2020. — FRED SCHEIBER/SIPA
  • Selon l’Insee, 848.200 entreprises ont vu le jour en 2020, un record.
  • Cette hausse est portée par les micro-entreprises, qui représentent 65 % des créations.
  • Des secteurs comme la livraison de colis et la vente à distance ont le vent en poupe.

C’est un nouveau record qui vient compléter le « palmarès » d’une année 2020 déjà bien chargée. Selon les chiffres dévoilés par l’Insee ce mercredi, la France a enregistré 848.200 créations d’entreprises l’an passé, un niveau encore jamais atteint. Le coronavirus semble donc – en apparence – ne pas avoir freiné la fièvre d’entreprendre.

La réalité est un peu plus nuancée. En effet, le rythme des créations d’entreprises s’est fortement ralenti par rapport aux années précédentes. Après + 17 % en 2018 et + 18 % en 2019, la hausse est seulement de 4 % en 2020. Cela est notamment dû à l’arrêt quasi-complet de l’économie à la mi-mars. « Lors du premier confinement, le nombre de créations a temporairement chuté, mais un rattrapage a eu lieu pendant l’été », relève l’Insee.

Les micro-entreprises en tête

Comme depuis quelques années maintenant, ce sont les micro-entreprises qui forment le principal type d’entreprises créées. En 2020, elles représentent quasiment 65 % du total des créations (61,5 % en 2019). Une prédominance qui s’explique par le fait que la micro-entreprise est simple à créer (via une déclaration en ligne). En outre, le plafond de chiffres d’affaires maximum pour bénéficier de ce statut a été doublé en 2018 : il s’élève désormais à 176.000 euros (pour les activités de ventes/hébergement), contre 80.000 euros auparavant. Mais les revenus ne sont pas souvent astronomiques : un micro-entrepreneur perçoit en moyenne 470 euros par mois, souvent parce qu’il la cumule avec une autre activité (du salariat, par exemple).

Créations d’entreprises en 2020 par 20 Minutes

Évidemment, certains secteurs ont été particulièrement dynamiques en 2020 en termes de créations d’entreprises. C’est le cas pour le « transport et entreposage », le « commerce » et les activités immobilières, comme le montre notre classement ci-dessous :

Secteurs porteurs en 2020 par 20 Minutes

Des colis par milliers

Dans le transport, les « activités de poste et de courrier » ont la cote, avec 82.000 entreprises créées en 2020 (+ 37 % sur un an), essentiellement dans le domaine de la livraison à domicile. Il s’agit par exemple des micro-entreprises de livraison de colis, dont l’activité a été boostée par les deux confinements et la réticence des Français à se rendre en magasin pour faire des achats. En novembre et décembre 2020, le volume de colis à traiter avait ainsi augmenté de 30 % par rapport à 2019 !

La crise du coronavirus a aussi accéléré la tendance de la vente à distance, puisque le nombre de nouvelles entreprises dans ce secteur a augmenté de 60 % en un an. « Il y a eu une accélération des créations sous le régime du micro-entrepreneur dans ces activités depuis le premier confinement, qui a certainement eu un impact » indique l’Insee.

Enfin, dernier secteur en forme, et plutôt inattendu : l’immobilier. « Au sein de ce secteur, l’accroissement le plus fort concerne les agences immobilières (+ 2.500 créations) » relève l’étude. Interrogée sur les causes possibles de cet engouement, l’Insee évoque comme hypothèses « une anticipation de la progression du marché de l’immobilier » ou encore la mode des agences « virtuelles », qui permettent de visiter des biens sans se déplacer.

Reste une question pour l’instant sans réponse : combien d’entreprises ont été créées pour frauder l’État ? En effet, avec le coronavirus, le gouvernement a généreusement distribué des milliards d’euros aux entreprises afin de soutenir l’activité et d’empêcher une flambée du chômage. Mais certains en ont profité pour engranger de l’argent au passage. C’est notamment ce qui s’est passé en Allemagne, où des sociétés fictives avaient été créées afin de toucher des aides.

Le portrait-robot du créateur d’entreprise

Quel est le portrait-robot du créateur d’entreprise ? « En 2020 comme en 2019, les créateurs d’entreprises individuelles ont en moyenne 36 ans », relève l’Insee. Néanmoins, « la part des moins de 30 ans s’accroît : elle est de 41 % en 2020, contre 38 % en 2019 ». Ce rajeunissement s’explique : les jeunes créent plus souvent des micro-entreprises, qui elles-mêmes représentent une part croissante du total.

Age moyen des micro entrepreneurs par 20 Minutes

Les femmes représentent seulement 39 % des créatrices d’entreprises, comme en 2019. « Comme les années précédentes, la part des hommes est la plus élevée dans la construction (98 %), les transports et l’entreposage (92 %) ainsi que dans l’information et la communication (74 %). À l’opposé, les femmes sont majoritaires dans la santé humaine et l’action sociale (74 %), les autres services aux ménages (71 %) », expose l’étude.