La jeune entreprise Spartoo rachète le centenaire JB Martin et ses 20.000 paires de chaussures

BUSINESS Le site de vente en ligne basé en Isère emploie quelques anciens de la marque JB Martin, liquidée 

C.A.

— 

Boris Saragaglia est le PDG de Spartoo, qui vient de racheter les actifs de la marque JB Martin.
Boris Saragaglia est le PDG de Spartoo, qui vient de racheter les actifs de la marque JB Martin. — R. MEIGNEUX/SIPA

Spartoo ressuscite les morts. L’image ne va sans doute pas leur plaire mais elle illustre bien sa stratégie. Installée en Isère, l’entreprise de vente en ligne de chaussures est l’un des leaders du marché en Europe. Ce jeudi, elle a annoncé avoir racheté les actifs de la marque de chaussures JB Martin, née à Fougères (Ille-et-Vilaine) en 1921 et récemment liquidée.

D’après Spartoo, le rachat des actifs s’accompagne de l’acquisition de 20.000 paires de chaussures que JB Martin n’avait pas vendues. Cinq anciens salariés de la société ont par ailleurs été embauchés et seront associés à cinq salariés de Spartoo pour réfléchir aux modèles de demain. Le site de vente en ligne a également acquis les actifs de la marque Christian Pellet, qui était la propriété de JB Martin.

Spartoo espère relancer la marque

Le fabricant de chaussures avait fait les belles heures de la région de Fougères, où il a fait travailler jusqu’à 1.400 personnes avant se subir la loi du marché mondial. Plusieurs plans sociaux s’étaient succédé jusqu’à la liquidation judiciaire en juillet 2020. « On était malade avant le Covid, on avait des pertes importantes en 2019 mais le Covid ne nous a pas permis de faire remonter de la trésorerie rapidement », expliquait alors un syndicaliste. L’usine était la dernière spécialisée dans la chaussure à Fougères.

Avec le rachat des actifs, Spartoo espère relancer la marque, connue pour la qualité de ses produits mais qui n’avait jamais réussi à s’imposer sur le marché mondial. « Spartoo fera bénéficier JB Martin de sa puissance de distribution Internet principalement à l’international pour commercialiser ses nouvelles collections, notamment en Asie », promet le groupe dans un communiqué.

Fondée en 2006 par Boris Saragaglia, Paul Lorne et Jérémie Touchard, Spartoo.com est l’un des leaders de la vente de chaussures sur Internet en Europe. Elle emploie 400 personnes pour un chiffre d’affaires de 190 millions d’euros. Le groupe a acquis plusieurs marques par le passé comme GBB ou Easy Peasy. En 2018, il avait acquis la marque André avant de demander son placement en redressement judiciaire l’an dernier. André a depuis été repris par François Feijoo, ancien directeur de la marque entre 2005 à 2013.