Logement : Des allocations davantage adaptées à votre situation financière

ARGENT Alors que les droits aux aides au logement étaient auparavant calculés en fonction de votre situation à N-2, la donne a changé au 1er janvier 2021

J.P. pour 20 Minutes

— 

Depuis le 1er janvier 2021, les aides au logement sont calculées à partir de vos revenus des 12 derniers mois et réactualisées tous les 3 mois.
Depuis le 1er janvier 2021, les aides au logement sont calculées à partir de vos revenus des 12 derniers mois et réactualisées tous les 3 mois. — IStock / City Presse

Aides financières emblématiques de la politique sociale française, les allocations logement sont versées à quelque 6,5 millions de ménages et bénéficient à près de 20 % de la population lorsqu’on prend en compte toutes les personnes vivant dans chaque foyer. Les réformes sur ce sujet sont donc sensibles. Et justement, 2021 marque un tournant en la matière.

Au plus près du réel

Le calcul des aides au logement fait intervenir plusieurs facteurs tels que les ressources nettes imposables de la famille, sa composition, la zone géographique d’habitation, ainsi que le montant du loyer concerné. Or, auparavant, lorsque vous faisiez votre demande, vous deviez fournir les justificatifs des revenus remontant à deux ans, autrement dit à N-2. Il pouvait alors y avoir un grand décalage avec votre situation financière au moment de la constitution du dossier. L’État a donc décidé de revoir les modalités de l’équation.

Après de multiples reports, la réforme est entrée en application avec un an de retard, au 1er janvier 2021. Dès lors, ce sont vos revenus des 12 derniers mois au jour de votre demande qui permettent de calculer votre aide au logement. Afin de s’adapter en temps réel à l’évolution de votre situation, ces allocations sont désormais actualisées tous les 3 mois, à l’instar d’autres aides versées par la CAF comme la prime d’activité.

Gare aux mauvaises surprises

Les personnes qui percevaient déjà des allocations logement en 2020 n’ont, en principe, rien à faire, sauf si leur CAF​ le leur demande. L’organisme public se charge de récupérer automatiquement les informations de revenus grâce au prélèvement à la source. Si votre niveau de vie s’est amélioré, vous allez donc subir une baisse de vos aides. En revanche, ces nouvelles modalités de calcul peuvent être un plus pour les salariés qui ont connu une perte de salaire en raison de la crise sanitaire.

Attention toutefois, certaines ressources et charges annuelles, telles que les pensions alimentaires, frais réels et frais de tutelle, ne peuvent pas être prises en compte directement. Vous devrez par conséquent les déclarer une fois par an par le biais de votre compte personnel sur Caf.fr. Vous pouvez aussi estimer le montant de vos aides au logement grâce au simulateur disponible sur le site. De façon générale, il est nécessaire de signaler immédiatement tout changement de situation à votre caisse, afin d’éviter des erreurs sur le montant de vos allocations.