Télétravail : Comment installer un coin bureau efficace et confortable chez soi ?

BOULOT À l’heure où le télétravail est presque devenu la norme, les designers réinventent les bureaux traditionnels pour les transformer en pièces multifonctions

M.K pour 20 Minutes

— 

Laisser entrer la lumière naturelle permet d'améliorer la productivité.
Laisser entrer la lumière naturelle permet d'améliorer la productivité. — IStock/ City Presse

Le confinement a bouleversé notre manière de travailler. Du jour au lendemain, des millions d’actifs ont dû repenser l’ aménagement de leur intérieur pour se concocter un espace de travail digne de ce nom. Une enquête réalisée par l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (Anact) durant le premier confinement, au printemps 2020, a démontré que les télétravailleurs avaient un fort besoin de bénéficier d’un espace dédié et fonctionnel pour être plus efficaces.

À ce titre, le coin bureau devient un lieu à part et son aménagement doit s’adapter à cette tendance, tout en prenant en compte les impératifs liés à l’exercice de son métier.

Le bon espace

Pour travailler dans de bonnes conditions depuis chez soi, l’espace bureau doit être aménagé dans un lieu où l’on se sent bien. Il doit être fonctionnel, c’est-à-dire vous permettre de vous concentrer, de téléphoner mais aussi éventuellement d’organiser des visioconférences.

Dans l’idéal, il faut investir une pièce à part de l’espace de vie. Si les mètres carrés manquent, on optimise les recoins non utilisés, sous l’escalier par exemple. Pour gagner de la place ou dissimuler vos affaires de travail une fois votre journée terminée, vous pouvez insérer une table escamotable ou coulissante dans un placard. Une fois les portes fermées, cette zone sera préservée des regards et vous pourrez différencier vie professionnelle et personnelle. Une autre astuce consiste à installer un claustra, un paravent ou tout autre objet décoratif qui vous permettra de cloisonner vos différents espaces.

Du mobilier modulable et hybride

La démocratisation du télétravail a flouté les frontières entre maison et vie professionnelle. On fait une croix sur le bureau sédentaire avec l’unité centrale et toute la panoplie. Il est aujourd’hui mobile et modulable. Face à cette nouvelle donne, les produits hybrides ont le vent en poupe. Les sièges sont ergonomiques, le mobilier est modulaire et les appareils sont plus que jamais connectés pour pouvoir accéder à ses mails et ses dossiers aussi bien chez soi qu’en déplacement. Les assises s’adaptent à ces nouveaux usages (sièges hauts, fauteuil lounge…) et se règlent pour épouser au maximum les morphologies des différents utilisateurs.

Ces bureaux nouvelle génération s’attachent surtout à optimiser les rangements, sans conteste les éléments les plus importants d’un coin de travail. Fini les tiroirs et les caissons apparents. Les casiers se cachent sous le plateau ou s’intègrent carrément à l’intérieur ou sur les côtés du meuble. Cela donne des bureaux compacts, épurés et arrondis.

La bonne idée ? Transformer son bureau en un autre meuble une fois sa journée de travail terminée. Certains se métamorphosent donc en petite bibliothèque, en mini-buffet ou en table de quatre personnes pour prendre les repas. D’autres ont poussé le concept encore plus loin en permettant de transformer son bureau en lit. Un meuble qui peut notamment servir aux étudiants, qui vivent souvent dans de petits studios.

La lumière et les couleurs, des éléments à ne pas négliger

Si l’espace de travail est en pleine révolution, certains éléments essentiels ne doivent pas être négligés. Des études récentes ont démontré que les couleurs, les matières et la lumière affectent sensiblement notre bien-être et notre capacité de travail. Ainsi, contrairement à ce que l’on peut penser, le blanc n’est pas un ton adapté car il augmenterait les risques de burn-out. À l’inverse, le vert apaise et stimule, le jaune encourage la créativité, le bleu booste la concentration et le rouge décuple l’énergie. Que ce soit sur le mobilier ou sur les murs, les couleurs permettent de créer une atmosphère adaptée à son activité et ses besoins.

La lumière est également une donnée primordiale. Autant que possible, c’est la lumière naturelle, celle du jour, qui doit rythmer les journées de travail et inonder l’espace bureau. C’est grâce à elle en effet que notre rythme circadien se régule. Mieux vaut donc ne pas mettre son bureau dans la pénombre ou trop loin d’une fenêtre. Un bon éclairage permet en effet d’accroître de 20 % sa productivité.