Coronavirus : Le secteur du jouet a tenu le coup en 2020 en France

CONSOMMATION Le mois de novembre avait pourtant été particulièrement difficile pour le marché, en raison de la période de confinement juste avant Noël

20 Minutes avec agence

— 

Un puzzle. Illustration.
Un puzzle. Illustration. — Congerdesign - PixaBay

Le secteur du jouet en France n’a connu qu’une baisse de 1,5 % de son chiffre d’affaires en 2020, qui s’établit à 3 milliards d’euros, rapporte Les Échos d’après un panel réalisé par The NPD Group. Cette donnée est plutôt bien reçue par les professionnels du secteur qui a subi douze semaines de fermeture à cause des périodes de confinement.

Le mois de novembre avait pourtant été particulièrement difficile pour le marché. « Il a marqué une perte sèche de 257 millions d’euros sur le chiffre d’affaires en magasin, ce qui a été impossible à compenser », explique un expert de l’entreprise américaine à l’origine de cette étude de marché, dont les propos sont relayés par le quotidien spécialisé.

Bond des ventes sur Internet

Le prix moyen des jouets a donc en moyenne augmenté de 7 % pendant ce contexte de crise sanitaire. Si les grandes surfaces ont vu leurs ventes en la matière baisser d’un total de 8 %, celles sur Internet ont cependant grimpé de 27 % en l’espace de neuf mois, ce qui représente un bond économique.

Dans le détail, les produits qui ont été le plus achetés l’année dernière sont les puzzles et les jeux de société, avec une hausse de 10 %. En 2021, l’ensemble du secteur espère rebondir à partir du deuxième trimestre seulement, en prévision d’une possible période de reconfinement à venir.