Pollution illégale dans 4 000 usines

— 

La Commission européenne a menacé hier de poursuivre onze pays de l'Union européenne (UE) accusés de laisser fonctionner plus de 4 000 installations industrielles (sur 52 000) en infraction avec les règles de protection de l'environnement.

« Il est inacceptable que des installations industrielles soient en service sans les autorisations légales qui garantissent qu'elles réduisent au minimum leurs émissions polluantes », s'est insurgé le commissaire à l'Environnement, Stavros Dimas.

Huit des onze pays visés - Belgique, Bulgarie, Espagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal et Slovénie - avaient déjà reçu un premier avertissement en mai. Ils vont en recevoir un nouveau, par écrit. Il s'agit de la dernière étape avant la saisine de la Cour européenne de justice (CEJ), précise l'exécutif bruxellois. La CEJ pourrait condamner les contrevenants à des amendes. Les trois autres pays rappelés à l'ordre sont le Danemark, l'Irlande et Malte. ■