Comment faire des économies d’énergie en hiver ?

LOGEMENT Voici quelques gestes simples et des bonnes habitudes à prendre pour économiser au quotidien sur sa consommation d’énergie

V.B pour 20 Minutes

— 

IStock/ City Presse

Durant l’hiver, on souhaite tous un habitat chaleureux et cocoon. Selon l’Agence de la transition écologique (ex-Ademe), le chauffage et l’eau chaude représentent environ 75 % des dépenses d’énergie d’une maison. Et d’après l' Observatoire national de la précarité énergétique, un ménage sur trois dans le parc social ainsi qu’un sur quatre dans le parc privé peinent à régler leurs factures d’électricité. Et pour alléger l’addition sans se priver de confort, des astuces existent.

Un chauffage à la bonne température

Nul besoin de surchauffer pour se sentir bien chez soi. Commencez par régler correctement la température dans chaque pièce : 16 °C est suffisant dans la chambre, tandis que 18 ou 19 °C sont recommandés dans le salon, la cuisine ou le bureau. De plus, évitez de faire fonctionner le chauffage lorsque vous êtes absent ou toute la nuit. Dans l’idéal, ajoutez un pull ou un plaid.

Sachez aussi que les radiateurs peu soignés ou défectueux consomment bien plus. Pour éviter qu’ils ne gaspillent de l’énergie pour rien, veillez à l’entretien de ces équipements en effectuant une purge à chaque saison et en ne laissant pas la poussière s’installer. Vous pouvez également poser des panneaux réflecteurs afin d’éviter la déperdition de chaleur contre le mur.

Des ampoules moins gourmandes

Une bonne gestion de l’éclairage de votre intérieur peut elle aussi contribuer à diminuer votre facture d’électricité. Pour cela, privilégiez des ampoules à économie d’énergie, les « lampes basse consommation » ou « lampes fluo compactes », qui consomment cinq fois moins d’énergie que les versions standards et ont une longue durée de vie.

À l’inverse, bannissez les halogènes, qui sont très énergivores. Et parce qu’il ne sert à rien d’éclairer une pièce inutilisée, pensez à éteindre l’éclairage lorsque vous quittez la pièce.

Débranchez-vous !

Lorsqu’on cherche à réduire ses factures, il n’y a pas de petites économies. Alors, plutôt que de laisser vos appareils électriques (box internet, télévision, ordinateur, chargeur de téléphone…) en veille lorsque vous ne les utilisez pas, éteignez-les et débranchez-les. Selon l’Agence de la transition écologique, une box allumée en continu consomme autant qu'un réfrigérateur en une année. Sachant que chaque ménage dispose de quinze à cinquante équipements électroniques au sein de son domicile, l’institut public a estimé que leur mise en vieille inutile représentait un coût de 80 euros par an. À l’inverse, il suffit d’éteindre tous ces équipements pour réaliser 10 % d’économies.

Bien régler la chaudière

Régler le thermostat du ballon d’eau chaude entre 50 et 60 °C environ et recouvrir les conduites d’eau chaude d’un manchon en caoutchouc permet d’éviter les déperditions de chaleur. Vous pouvez également opter pour un chauffe-eau solaire, qui couvrira 70 % de vos besoins, d’autant plus que vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour son installation.

Optimiser son isolation

Pour garder le plus de chaleur intérieure possible, faites la chasse aux courants d’air. Si un double vitrage aide à tenir le froid à distance, n’hésitez pas non plus à calfeutrer la boîte aux lettres installée sur la porte d’entrée, mais aussi l’évacuation de la hotte ou encore les issues qui mènent au garage ou à la cave.

Installez également des rideaux isolants, qui gardent autant la chaleur l’hiver que la fraîcheur en été, et des boudins de porte ; colmatez les fissures et refaites les joints des fenêtres. Le choix de bons matériaux isolants pour les murs et les toitures jouera aussi sur la facture énergétique finale.

Économiser avec son frigo

Inutile de baisser le thermostat du frigo à moins de 5 °C : chaque degré en dessous augmente sa consommation d’environ 10 %. En revanche, ne placez pas votre réfrigérateur près d’une source de chaleur, comme le four par exemple, et pensez à le dégivrer régulièrement (tous les six mois environ) pour qu’il soit le plus performant possible.