Alsace : Baguette Box, la start-up qui vous livre votre pain à domicile sans sonner

LIVRAISON Depuis Wasselonne, en Alsace, la start-up Baguette Box espère accélérer son développement en 2021 après avoir conquis le Bas-Rhin

Thibaut Gagnepain

— 

Maurice Heitz, l'un des fondateurs de « Baguette Box ».
Maurice Heitz, l'un des fondateurs de « Baguette Box ». — Baguette Box
  • « Baguette box », propose de livrer pain et viennoiseries à domicile.
  • Le principe ? Il faut commander avant 18 heures la veille. Le tarif sera le même que chez le boulanger mais avec la location mensuelle d’une huche à 6,90 euros. C’est dans cette boîte que les livreurs déposeront votre commande entre 4 h et 6 h 30 le lendemain.
  • Aujourd’hui, de nombreuses zones périurbaines du Bas-Rhin sont couvertes. La start-up compte maintenant se développer dans le Haut-Rhin, en Lorraine mais aussi partout en France grâce à des franchises.

Une boîte couleur taupe de 75 centimètres de haut installé devant chez lui. Voilà à quoi se reconnaît un client « Baguette Box ». En Alsace, ils sont aujourd’hui 5.500 à avoir installé cette huche qui permet de se faire livrer son pain avant 6 h 30.

« On peut aussi commander des viennoiseries, elle est conçue pour en accueillir jusqu’à 20, et 10 baguettes », précise Maurice Heitz. C’est lui, en décembre 2017, qui a eu le premier l’idée du concept. « L’histoire, c’est que mon fils m’a demandé une chocolatine un matin et je lui ai dit que ce n’était pas possible sur le coup. Mais je lui ai fait la promesse que la boulangerie viendrait à lui », romance un peu l’entrepreneur, qui avait déjà lancé une société de livraison de repas à domicile, « Restomalin ».

Avec d’autres associés dont son frère Jean-Luc, ils ont ensuite réalisé une étude de marché qui les a convaincus dans leur démarche. « On a pu voir que 92 % des Français adorent le pain frais mais 80 % ne vont plus chez le boulanger. Soit ils n’en mangent pas, soit ils en achètent en grande quantité et décongèlent, soit ils vont au supermarché, etc. On a donc d’abord essayé chez nous, à Wasselonne, pour voir l’appétence du marché. »

Un abonnement mensuel de 6,90 euros

Un boulanger, puis d’autres ont adhéré au projet. « Aujourd’hui, on en compte 70 et 30 vont bientôt nous rejoindre », détaille Maurice Heitz, qui s’engage à vendre leurs produits à ses clients au même tarif. « C’est exactement le même prix que si on vient chercher soi-même. Il faut juste commander ce qu’on veut avant 18 h la veille. » Avec une autre différence notable, un abonnement mensuel de 6,90 euros afin de louer la « Baguette Box » est demandé. Sinon, les « Baguettes Angels » ne passeront pas entre 4 h et 6 h 30.

La fameuse huche qu'il faut poser devant chez soi.
La fameuse huche qu'il faut poser devant chez soi. - Baguette Box

« Nous en avons aujourd’hui 140 qui sont tous embauchés en CDI. Ils font ça pour un complément de revenu », poursuit le fondateur, très fier de proposer de l’emploi. Mais aussi « de soutenir les commerçants locaux », et de promouvoir une démarche « écoresponsable puisque tous nos véhicules sont électriques. La box, elle, est en résine alimentaire recyclable. »

Haut-Rhin, Lorraine et… France entière

Son modèle désormais bien développé dans le Bas-Rhin, le quinquagénaire compte bien le développer en 2021. Pas n’importe où. « Notre cible se situe dans une zone périurbaine résidentielle. On ne va pas en centre-ville car il y a des boulangeries à tous les coins de rue et parce qu’on aurait des soucis pour poser la huche. Mais on arrive dans le Haut-Rhin et en Lorraine. On espère ouvrir 300 tournées (contre 100 aujourd’hui). » En parallèle, l’entrepreneur a ouvert la possibilité de s’agrandir en franchise. Les candidats sont les bienvenus, à condition peut-être de ne pas exiger une rentabilité immédiate.

« C’est le principe d’une start-up, il y a des frais d’amorçage. Le modèle est rentable, c’est sûr », promet Maurice Heitz.