Taxe d’habitation : La suppression a entraîné un gain moyen de 590 euros en 2020, selon Bercy

IMPOTS Près de 80 % des foyers fiscaux ont bénéficié de la suppression de la taxe d’habitation en 2020, qui se poursuivra en 2021 pour les 20 % de foyers les plus aisés

20 Minutes avec AFP

— 

Olivier Dussopt, le ministre délégué aux Comptes publics.
Olivier Dussopt, le ministre délégué aux Comptes publics. — Alfonso Jimenez/Shutterstock/SIPA

Près de 80 % des foyers fiscaux ont bénéficié de la suppression de la taxe d’habitation en 2020 pour  un gain moyen de 590 euros, a annoncé Bercy, ce vendredi.

« Cette mesure forte en faveur du pouvoir d’achat s’inscrit dans la baisse massive des impôts, que nous avons engagée depuis 2017 et que nous poursuivons sans ralentir, malgré la crise actuelle », a déclaré à cette occasion le ministre délégué chargé des Comptes publics Olivier Dussopt.

Près de 22,4 millions de foyers concernés

Il a rappelé que la suppression par étapes de cette taxe se poursuivra à partir de 2021 pour les 20 % de foyers les plus aisés, et sera achevée en 2023. Cette année, la suppression de la taxe d’habitation a concerné 22,4 millions de foyers fiscaux.

Le gain moyen varie parfois beaucoup d’un département à l’autre, y compris au sein d’une même région : en Ile-de-France, il est ainsi de 735 euros dans l’Essonne et de seulement 417 euros à Paris. En Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), il est de 714 euros dans les Bouches-du-Rhône et de 460 euros dans les Hautes-Alpes.