Le site Wish.com est visé par une enquête pour fraude

COMMERCE Si le site d’e-commerce américain est reconnu coupable de « pratiques commerciales trompeuses », il devrait avoir à s’acquitter de plusieurs dizaines de millions d’euros d’amende

20 Minutes avec agence

— 

Capture d'écran du site en ligne Wish.
Capture d'écran du site en ligne Wish. — Capture d'écran

Ces deux dernières années, le site de vente en ligne Wish a été la cible d’une enquête de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Dans ses conclusions, l’organisme pointe du doigt des procédés « s’apparentant à des pratiques commerciales trompeuses », rapporte Ouest-France.

Parmi les pratiques dénoncées par la DGCCRF figurent notamment les réductions allant jusqu’à 90 %. Des « prix de référence trompeurs » sont affichés et une mise en avant de produits « à forte notoriété, certains s’avérant indisponibles » ainsi que la vente de vêtements ou de parfums présentant des logos proches de marques connues « de nature à induire en erreur les consommateurs » sont également proposés, a expliqué le secrétaire d’Etat à la Transition numérique Cédric O.

Le parquet de Paris se saisit du dossier

Face à ce constat, le dossier a été transmis au parquet de Paris. La justice devra se prononcer sur cette affaire et le site risque jusqu’à plusieurs dizaines de millions d’euros d’amende s’il est reconnu coupable.

Dans le même temps, Wish, comme d’autres plateformes, est également visé par une enquête sur la sécurité des produits vendus. « La France milite aussi pour une responsabilité accrue des plateformes d’e-commerce, au niveau européen. Il faut faire le ménage sur certaines pratiques », a ajouté le secrétaire d’Etat. En France, une loi devrait bientôt voir le jour pour sanctionner davantage les sites de vente en ligne aux pratiques parfois douteuses.