Maison : Quelles sont les règles concernant l’entretien de son chauffage ?

LOGEMENT C’est souvent avec l’arrivée du froid que l’on se rend compte que son équipement fait des siennes

Zoé Pozini pour 20 Minutes

— 

Il est important de réaliser un entretien périodique de ses équipements de chauffage.
Il est important de réaliser un entretien périodique de ses équipements de chauffage. — IStock / City Presse

Plus de six Français sur dix ne feraient pas réviser l’intégralité de leurs équipements de chauffage une fois par an. La raison ? Ils sont 62 % à ne pas y penser, tandis que 38 % évoquent le coût de ce type d’intervention, selon un sondage réalisé en 2018 pour le fournisseur Eni.

Or, faute d’un entretien périodique, ces appareils ont tôt fait d’être moins performants, voire de tomber en panne.

Une révision obligatoire

Parce que la chaudière et la cheminée peuvent être une source de danger, la loi a rendu leur entretien annuel obligatoire. Toutes les chaudières au fioul, au gaz, au bois, au charbon ou multicombustibles dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doivent être révisées par un chauffagiste une fois par an. Ce professionnel se chargera de vérifier l’état de fonctionnement de votre appareil, de le nettoyer, de le régler et d’évaluer la présence de polluants atmosphériques. Une attestation d’entretien devra vous être remise dans les quinze jours suivant la visite. Conservez-la bien, elle fera foi si vous subissez un sinistre. Sachez par ailleurs que dans le cadre d’une chaudière individuelle, c’est au locataire de prendre en charge le coût de cette intervention, sauf si le bail prévoit que l’obligation appartient au bailleur.

Le ramonage de la cheminée incombe lui aussi à l’utilisateur et doit être effectué par un professionnel qualifié par l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (OPQCB). Le plus souvent, le règlement sanitaire du département impose d’effectuer deux ramonages par an, dont un en période de chauffe. Mais il peut y avoir des différences selon les communes. Mieux vaut vous renseigner puisque en cas de non-respect, vous êtes passible d’une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450 euros.

N’oubliez pas vos radiateurs

En dehors des obligations légales, il est également impératif de veiller au bon fonctionnement des autres appareils de chauffage, à commencer par celui de vos radiateurs. Les modèles à eau chaude doivent être dépoussiérés correctement et surtout purgés tous les six mois. Pour ce faire, desserrez la vis prévue à cet effet et faites couler l’eau dans un bol pour libérer l’air emprisonné afin de garantir un maximum d’efficacité de chauffe. Tous les quatre à sept ans, il faut en outre procéder au désembouage afin d’évacuer la boue qui s’est accumulée dans le circuit de chauffage.

Les radiateurs électriques aussi doivent être dépoussiérés (surtout sur les sorties d’air) et nettoyés pour mieux fonctionner. Il est également recommandé de les faire vérifier par un professionnel tous les cinq ans.
Enfin, n’oubliez pas de prendre soin de votre VMC. Les ventilations mécaniques contrôlées s’encrassent très vite, ce qui réduit leur efficacité alors qu’elles sont essentielles pour évacuer toute l’humidité ambiante. Démontez et lavez les bouches d’aération et d’extraction et remplacez les filtres si besoin.

À chaque appareil sa révision

  • Vous avez un chauffage central ? À la fin de la saison de chauffe, nettoyez le foyer de votre chaudière après avoir démonté en partie sa coque pour déposer les tuyaux de fumée. Dans le cas d’une pompe à chaleur, vous devez vous assurer que l’unité extérieure n’est pas obturée par des débris et autres feuilles. De plus, la loi impose une inspection par un professionnel tous les cinq ans pour les pompes à chaleur réversibles dont la puissance frigorifique est supérieure à 12 kilowatts.
  • Vous avez un chauffe-eau électrique ? C’est le tartre votre ennemi numéro 1. Vous devez réaliser un détartrage et une vidange. Pour ce faire, coupez le courant et l’arrivée d’eau froide, videz la cuve et récupérez le calcaire. La pièce du thermostat doit enfin être remplacée après quelques années.