La compagnie est dans le rouge à cause de la crise sanitaire.
La compagnie est dans le rouge à cause de la crise sanitaire. — : Vladimir Gerdo/TASS/Sipa USA/SIPA

AÉRIEN

Coronavirus : British Airways vend des objets du Boeing 747 pour renflouer ses caisses

Le groupe aérien IAG, propriétaire de British Airways et Iberia, totalise 5,6 milliards d’euros de pertes depuis le début de l’année

British Airways, dans le rouge en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé lundi la mise en vente en ligne de vaisselle utilisée dans les avions, ainsi que d’objets du Boeing 747 désormais retiré de sa flotte. Flûtes à champagne et vaisselle utilisées en première classe, chaussons, ou encore couvertures figurent parmi les articles en vente « pour recréer une expérience de vol magique à la maison », fait valoir la compagnie aérienne britannique dans un communiqué. Les collectionneurs peuvent aussi acquérir des objets utilisés dans le Boeing 747 tels que des chariots.

Pour améliorer ses finances mises à mal par la crise sanitaire, la compagnie aérienne avait déjà décidé de mettre en vente des œuvres d’art exposées dans ses salons d’accueil. La compagnie pâtit de l’effondrement du trafic résultant des restrictions de voyage en Europe pour freiner la propagation de la pandémie.

La livraison de 68 nouveaux appareils repoussée à 2022

Le groupe aérien IAG, propriétaire de British Airways et Iberia, totalise 5,6 milliards d’euros de pertes depuis le début de l’année, dont 1,76 milliard d’euros au troisième trimestre. Pour surmonter la crise, IAG a mis en place une profonde restructuration incluant notamment la suppression de 13.000 postes chez British Airways.

Le groupe a aussi réduit ses dépenses d’investissement. Il a notamment repoussé à 2022 la livraison de 68 nouveaux appareils et a décidé de retirer de sa flotte plus tôt que prévu ses Boeing 747, surnommés « Jumbo Jets » compte tenu de leur taille énorme.