Noël : La location de sapin, comment ça marche ?

ARGENT Au lieu d’acheter un arbre que vous n’utiliserez que quelques semaines, il est possible de le louer

VB pour 20 Minutes
Pour un Noël responsable et respectueux du cycle de la nature, on peut opter pour la location de sapin en pot.
Pour un Noël responsable et respectueux du cycle de la nature, on peut opter pour la location de sapin en pot. — iStock/ City Presse

​À quelques semaines de Noël, c’est souvent le dilemme pour choisir son sapin. Il n’est pas toujours évident de trouver l’arbre parfait, surtout lorsqu’on souhaite conjuguer esthétique et éthique.

Pour ceux et celles qui ne peuvent pas se passer de ce symbole traditionnel mais prennent à cœur l’avenir de la planète, une solution existe : la location de sapin.

Mon beau sapin… naturel

Même s’il a ses avantages, le sapin artificiel en plastique ne vaudra jamais un arbre vivant diffusant un parfum de pin dans toute la pièce. Certains le choisissent coupé, d’autres le préfèrent en pot avec ses racines. Si les Français sont très friands de conifères naturels, ils en jetteraient près de cinq millions chaque année.

Pour encourager une consommation plus responsable, certaines entreprises comme Treezmas (by Botanic) ou Ecosapin proposent de louer un arbre de Noël le temps des fêtes et de le replanter ensuite. Avantage de cette solution, surtout pour ceux qui n’ont pas de jardin ou de grand appartement : vous avez un sapin qui va continuer à grandir et qui ne devrait pas mourir au fond d’une poubelle.

Un concept en plein essor

Si cette offre existe depuis quelques années déjà aux États-Unis, en Australie ou encore au Mexique, la location de sapin était jusque-là le plus souvent proposée aux entreprises. Mais l’idée séduit de plus en plus les particuliers. En proposant « d’adopter » un arbre pendant quelques semaines, ces sociétés s’inscrivent dans une démarche écoresponsable. Les spécimens adoptés sont récupérés en janvier, pour être réintroduits dans leur élément naturel. Cela permet ainsi de les réutiliser d’une année à l’autre. Les familles peuvent choisir de retrouver, d’une année à l’autre, leur sapin qui a grandi. Attention dans ce cas à le prendre petit dès le départ, au risque de ne plus pouvoir le faire rentrer dans la pièce. Lorsqu’il a atteint l’âge mûr (autour de 7 ans) et qu’il ne peut plus être commercialisé, l’arbre est alors définitivement mis en terre, reboisant ainsi les espaces verts. S’il ne survit pas, le conifère sera recyclé, sous forme de copeaux de bois, de compost ou encore de biogaz.

Dans un souci éthique, ces jeunes entreprises d’adoption de sapin adhèrent à certaines valeurs : afin de lutter contre la culture intensive et l’abattement massif d’arbres à usage unique, les sapins sont proposés en pot, avec leurs racines. Leur pousse, surtout si elle est effectuée sans pesticide et sur le sol français ou européen, contribue à l’absorption du CO2.

Comment adopter ce compagnon de Noël ?

Plusieurs sociétés proposent la location en ligne. Il vous faut remplir un questionnaire, dans lequel vous précisez vos choix : taille et espèce de l’arbre, type de recyclage choisi, couleur du pot, décorations optionnelles… Vous aurez principalement le choix entre deux variétés : l’épicéa et le Nordmann. Niveau grandeur, des spécimens de 90 à 200 cm environ sont disponibles. Le résineux peut également être livré avec des accessoires, un guide d’entretien et de conseils pratiques.

Après avoir défini ses caractéristiques, vous décidez d’une date à laquelle vous souhaitez le recevoir. Après les fêtes, on vient directement le récupérer chez vous. Un concept qui a un coût. Le prix de la location d’un sapin en pot tourne entre 60 et 110 euros – services compris – alors que le coût moyen d’un sapin coupé est d’environ 30 euros.

Comment prendre soin d’un sapin en pot ?

Il est recommandé aux familles d’accueil d’arroser un peu tous les jours le pied du conifère, ou abondamment une fois par semaine. Attention également à ne pas surchauffer la pièce (l’arbre se fragilise au-delà de 18-20 °C) et à le tenir éloigné des sources de chaleur (radiateur, cheminée).