En cas de déménagement à l’étranger, comment faire pour son assurance auto ?

ARGENT Vous préparez un déménagement à l’étranger ? Si vous voulez emmener votre voiture, il va falloir procéder à certaines démarches

Z.P. pour 20 Minutes

— 

IStock / City Presse

Si beaucoup de Français laissent derrière eux tous les éléments de leur ancienne vie pour s’en construire une nouvelle dans un pays étranger, il est également possible d’emporter dans ses bagages un peu de votre chez-vous. Et pourquoi pas votre voiture ? A moins de pouvoir conserver votre plaque d’origine (ce qui est rare), il va falloir procéder à une nouvelle immatriculation et par conséquent changer d’assurance automobile, puisqu’une compagnie française ne peut pas couvrir un véhicule équipé d’une plaque étrangère. A condition de procéder dans les règles, vos droits et avantages peuvent être préservés.

La résiliation de votre contrat ne pose pas de problème particulier, puisque le déménagement fait justement partie des situations qui vous permettent de rompre votre engagement sans préavis et sans pénalités, à condition d’agir dans les trois mois suivant l’événement. Votre assurance prendra fin un mois après avoir informé l’assureur de votre démarche. Il faudra ensuite souscrire un nouveau contrat dans votre pays d’accueil.

Un relevé essentiel d’informations

Tout conducteur peut toutefois s’interroger sur le devenir de son bonus-malus auto, ce coefficient de réduction-majoration (CRM) qui permet d’adapter le montant des cotisations d’assurance en fonction du comportement du conducteur et, plus précisément, de ses sinistres. Pour avoir une chance de faire valoir votre profil de parfait automobiliste à l’étranger, il est indispensable de demander à votre assureur français un relevé d’informations en anglais, au moment de la résiliation de votre contrat. Ce document détaille votre part de responsabilité dans tous les sinistres survenus durant les cinq dernières années et mentionne votre CRM qui, lui, est basé sur l’ensemble de votre historique de conduite.

Il ne vous reste plus qu’à adresser ce relevé au nouvel assureur en espérant qu’il en tienne compte. En effet, les compagnies sont en général libres de déterminer votre bonus en fonction de leur propre analyse du risque. De même, vérifiez bien que l’assureur étranger utilise un système de bonus-malus. Ce n’est pas forcément le cas partout.