Confinement : Les stations-service ne peuvent pas vendre d’alcool

COMMERCE Le chiffre d’affaires de certaines stations-service pourrait être fortement impacté, selon les professionnels du secteur

20 Minutes avec agence

— 

Une station-service dans la Sarthe. (Illustration)
Une station-service dans la Sarthe. (Illustration) — GILE MICHEL/SIPA

Les stations-service ne peuvent pas vendre d’alcool pendant le confinement débuté vendredi. La mesure est inscrite dans le décret qui en fixe les conditions, explique BFMTV.

Le texte permet bien le « commerce de détail de carburants et combustibles » et l’ouverture des « boutiques associées à ces commerces ». Toutefois, est autorisée pour ces magasins « la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés ».

Une baisse du chiffre d’affaires

Cette interdiction a dû mal à passer auprès des professionnels du secteur. « Ces ventes d’alcool peuvent représenter jusqu’à 30 à 40 % du chiffre d’affaires de certaines stations, explique auprès de la chaîne d’info Francis Pousse, président des distributeurs de carburant au sein du CNPA (Conseil National des Professionnels de l’Automobile). C’est d’autant plus scandaleux que rien n’empêche la grande distribution de vendre ce type de produits pendant le confinement. »

Selon lui, cette mesure va pénaliser encore plus les stations-service qui, lors du premier confinement, avait déjà connu une baisse de fréquentation. La vente de carburant avait ainsi fortement diminué.