Tarn : La célèbre marque de produits cosmétiques Galénic passe sous pavillon chinois

LIFTING Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre, inventeur de la célèbre marque, continuera à fabriquer les produits Galénic

H.M.

— 

Un soin cosmétique. Illustration.
Un soin cosmétique. Illustration. — AdoreBeautyNZ - PixaBay

Une page se tourne en ce 1er novembre pour les laboratoires pharmaceutiques Pierre Fabre. Ils annoncent la vente de leur marque de soins Galénic à un jeune groupe chinois​ de produits cosmétiques : Yatsen, un des leaders de la beauté sur son marché national.

La gamme emblématique, uniquement vendue en pharmacie, avait été lancée par Pierre Fabre, le fondateur du laboratoire tarnais, à la fin des années 1970. Effectif ce dimanche, le rachat prévoit pour le groupe castrais « une participation minoritaire de 10 % dans la société » créée par l’acheteur. « Yatsen entend s’appuyer sur l’identité française de Galénic dans sa communication auprès des consommatrices chinoises et confiera au groupe Pierre Fabre la fabrication des produits et le développement des futures innovations de la marque », indique un communiqué.

Et la marque Elancyl devient espagnole

« Cette cession est parfaitement cohérente avec notre stratégie de focaliser nos investissements dans les soins de la peau sur des marques qui s’appuient sur la recommandation des dermatologues et qui ciblent en priorité les peaux sujettes à des conditions pathologiques, ce qui n’est pas le cas de Galénic », explique Eric Ducournau, le directeur général du groupe Pierre Fabre.

Mêmes causes, mêmes effets pour les produits Elancyl, à base de plantes, que connaissent bien les femmes sujettes à la cellulite. La marque tarnaise est désormais la propriété du laboratoire dermatologique espagnol Cantabria Labs.