Côte d’Azur : Le tourisme va perdre 2,5 milliards d’euros cette année

CRISE SANITAIRE « Le cœur de la saison estivale ne suffit pas à compenser les lourdes pertes de chiffres d’affaires », selon le CRT

Fabien Binacchi

— 

Sur la Croisette, à Cannes, des palaces n’ont pas rouvert
Sur la Croisette, à Cannes, des palaces n’ont pas rouvert — SYSPEO/SIPA

Le Comité régional du tourisme (CRT) Côte d’Azur a fait ses comptes, et ils sont dans le rouge… écarlate. Plombée par la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, l’industrie locale du tourisme va accuser « plus de 2,5 milliards d’euros de pertes » sur toute l’année, relève ce lundi le maire (LR) de Cannes David Lisnard, président de cet organisme.

« Le cœur de la saison estivale ne suffit pas à compenser les lourdes pertes de chiffres d’affaires sur l’année 2020 : plus de 2,5 milliards d’euros de pertes estimées dont 600 millions d’euros sur juillet et août », détaille l’édile.

Baisse des dépenses

Les chiffres de l’été étaient pourtant encourageants avec un taux d’occupation moyen de 56 % en juillet et de 81 % en août, jusqu’à un pic de 92 % le 12 août. Et des clients plus que jamais venus d’autres régions de France.

Mais « la rechute rapide de l’activité touristique dès la fin août, liée au contexte de retour des tensions sanitaires », comme « l’absence en grande partie de la clientèle internationale » et « une baisse des dépenses, du fait du retrait des clientèles étrangères à fort pouvoir d’achat », n’ont pas permis de faire mieux, pointe encore David Lisnard.