Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Passé de l’éclairage aux protections en plexi, Orsteel light a « évolué plus vite que prévu »

SORTIS DE CRISE Le coronavirus et les mesures prises pour enrayer l'impact de l'épidémie ont fortement affecté l'économie française. Des artisans ou des entreprises ont réussi à s'en sortir comme Orsteel lights, qui s'est spécialisée dans les protections en plexiglas, à Contes

Fabien Binacchi

— 

Adrien Sfecci (au centre) s’est mis à produire des protections en plexiglas
Adrien Sfecci (au centre) s’est mis à produire des protections en plexiglas — Orsteel light
  • La crise sanitaire du Covid-19 a touché de nombreux secteurs de l'économie française.
  • 20 Minutes vous présente des entreprises et des artisans qui malgré le confinement et les difficultés liées à l'épidémie ont vu leur activité se développer voire exploser.

Dans les ateliers d’Orsteel light, depuis quelques semaines, les machines outils ont retrouvé leur fonction d’origine. Il y a quelques mois, cette entreprise de Contes, tout près de Nice, avait laissé tomber l’éclairage haut-de-gamme, dont les commandes avaient baissé de 50 % en mars, et de 70 % en avril, pour produire des protections en plexiglas. Un choix pour « survivre » à la crise du Covid-19.

Des distributeurs de gel hydroalcoolique aussi

« Nous avions prévu de fabriquer 1.000 de ces hygiaphones portatifs pour des pharmacies. Au final, nous avons sorti 10.000 unités pour différents types de commerces, dont des très grandes surfaces. Et, en plus, nous avons également fabriqué des distributeurs de gel hydroalcoolique », résume Adrien Sfecci, le patron de cette société.

« Cela nous a permis de conserver le même chiffre d’affaires, de ne mettre personne au chômage partiel et même d’embaucher trois personnes, précise encore le responsable de cette entreprise familiale qui affiche désormais un effectif de 23 salariés. Il n’y a pas eu de marge mais ça a permis de régler le loyer et de pouvoir payer tout le monde. Et, sur le plan humain, tout le monde a été plus serein, je pense. Pas dans la crainte de se demander si l’entreprise allait devoir fermer. »

« Le "produire en France", c’est capital »

En quelques heures, l’entreprise avait réussi à modifier toute une partie de son usine et à lancer un site Internet dédié : protectionpourtous.com. Et cette « modification éclair du modèle économique » d’Orsteel light a surtout permis aux responsables de l’entreprise d’apprendre à s’adapter, à gagner en efficacité, assurent-ils.

« La crise nous a fait évoluer bien plus vite que prévu, poursuit le dirigeant de 35 ans. Aujourd’hui, on est en croissance. On sait aller trouver directement nos clients, privilégier les circuits courts. On s’est rendu vraiment compte que le "produire en France", c’était capital. »