Marseille : Un ancien McDonald's des quartiers Nord veut se relancer en coopérative

ECONOMIE A l’arrêt depuis une liquidation judiciaire, l’ancien McDonald’s de Saint-Barthélémy veut relancer la production de hamburgers sous forme de coopérative

20 Minutes avec AFP
— 
Le McDonald's de Saint-Barthélémy, l'épicentre de la solidarité dans les quartiers Nord de Marseille.
Le McDonald's de Saint-Barthélémy, l'épicentre de la solidarité dans les quartiers Nord de Marseille. — Adrien Max / 20 Minutes

Et si un Mcdo devenait un « fast social food » ? A l’arrêt depuis sa liquidation judiciaire en décembre 2019, réquisitionné et transformé depuis en plateforme d’aide alimentaire, l’ex- McDonald's de Saint-Barthélémy, dans les quartiers Nord ​de Marseille, veut relancer ses hamburgers, mais sous forme d’une Scic, une société coopérative d’intérêt collectif, qui gérerait le site. L’objectif est d’en faire un « restaurant d’insertion sociale et professionnelle », selon Fathi Bouraoua, ex-président de l’antenne marseillaise d’Emmaüs et cheville ouvrière de ce nouveau projet.

Ex-salariés du restaurant, habitants et associations de ces quartiers déshérités du nord de Marseille, acteurs institutionnels, entreprises et fondations privées : tous seraient représentés dans cette coopérative, précise Fathi Bouaroua, lors d’une conférence de presse vendredi dans les locaux de l’ancien « McDo ».

Un centre de formation à la restauration rapide

En attendant cette Scic, une association a été créée, l’APRES (Association de préfiguration pour un restaurant économique et social), présidée par Fathi Bouaroua. Reste à trouver un accord avec les dirigeants de McDonald’s France, propriétaires des locaux et du fonds de commerce, et à obtenir le soutien des autorités locales, la mairie de Marseille notamment.

« L’idée est que ce futur fast-food devienne une espèce de centre de formation à la restauration rapide », explique Patrick Nedelec, président d’honneur d’APRES et ancien délégué général de la fondation FACE, la Fondation agir contre l’exclusion.