Paca : La région victime « un peu plus que les autres » de la crise, selon le Medef

ECONOMIE Selon le Medef, la région Provence-Alpes Côte d'Azur, dont l’économie est très dépendante du tourisme, pâtit particulièrement de la crise sanitaire et économique

20 Minutes avec AFP

— 

Un bar à Marseille
Un bar à Marseille — Daniel Cole/AP/SIPA

Selon le président du Medef Sud, l'économie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur se trouve plus fortement touchée qu’ailleurs par la crise sanitaire et économique. La région « continue de souffrir un peu plus que les autres », déplore Yvon Grosso.

La région est ainsi la troisième bénéficiaire du dispositif de prêt garanti par l'Etat ​et du fonds de solidarité, en nombre d’entreprises et en montant, alors que son PIB n’est que sixième au niveau national.

Le tourisme très touché

Ces données s’expliquent par « toute l’activité touristique et connexe, qui sort très touchée » de la crise sanitaire, a estimé Yvon Grosso, président du Medef Sud, lors d’un point de conjoncture ce mercredi. 11 % des entreprises bénéficiaires du dispositif de prêt garanti par l’Etat, et 10 % des bénéficiaires du fonds de solidarité se situent en Paca, selon des chiffres cités par l’organisation patronale. « Nous avons plus de demandes, plus de micro-entreprises très fragiles qui ont fait appel à ce fonds de solidarité pour survivre », a souligné Yvon Grosso.

Quelque 85.000 salariés bénéficiaient également du dispositif d’activité partielle à la fin août dans la région, a-t-il détaillé. Conséquence directe du ralentissement de l’activité économique, les déclarations préalables à l’embauche ont diminué de 11,4 % sur un an en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, selon l’Insee, mais ce ralentissement est moins rapide qu’au premier trimestre. Plus qu’ailleurs, l’emploi salarié privé a reculé, de -1,5 % au deuxième trimestre dans la région, toujours selon l’Insee, contre -0,9 % au niveau national.