Conso : Quelles sont les garanties derrière le made in France ?

ARGENT La production hexagonale a la cote depuis plusieurs années, et la crise du Covid-19 a d’autant plus boosté son essor. Mais que désigne exactement la mention « made in France » ?

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

IStock / City Presse

Face à une offre pléthorique de produits, les consommateurs se fient bien souvent aux labels pour guider leurs choix. Or le « made in France » fait aujourd’hui recette. Les consommateurs souhaitent en effet contribuer au respect de l’environnement tout en soutenant l’industrie hexagonale.

Ainsi, 42 % des personnes interrogées au printemps 2020 par l’agence d’études et de conseil Kantar estiment que les entreprises doivent en priorité ramener toute leur production et usines sur le territoire.

Une simple question de transformation

Consommer de la viande bovine, des fruits et légumes ou encore du poisson français est simple, puisque l’origine de ces aliments doit obligatoirement être inscrite sur l’emballage. En revanche, cette mention est facultative pour les produits manufacturés. Et pour cause, puisqu’il est très courant qu’un vêtement, un meuble ou un équipement quelconque intègre des composants et matières premières provenant de l’étranger, voire qu’il subisse diverses étapes de fabrication en dehors des frontières nationales. Toute la question est donc de savoir comment établir sa « nationalité ».

En la matière, ce sont les règles « d’origine non préférentielle » mises en place par les services douaniers​ qui s’appliquent. Or, selon cette réglementation, le produit prend l’origine du pays dans lequel il a subi la dernière transformation substantielle, c’est-à-dire là où son processus a abouti à la confection d’un objet nouveau ou, tout au moins, a atteint un stade de fabrication important. Dès lors, un article en partie élaboré à l’étranger peut être estampillé made in France…

À chacun son label

Pour identifier davantage les productions nationales, il faut s’en remettre à d’autres indications. L' « Origine France garantie » vous assure par exemple que le produit prend ses caractéristiques essentielles en France et qu’au moins 50 % de son prix de revient unitaire est acquis dans l’Hexagone. De son côté, l’appellation « France terre textile », qui se décline en labels régionaux, vous certifie qu’au moins 75 % des étapes de fabrication ont été effectuées sur le sol national. Alors que l' « indication géographique protégée » (IGP) est réservée aux produits agricoles, la simple « indication géographique » garantit pour sa part la qualité et l’authenticité de produits non alimentaires comme le siège de Liffol, le granit de Bretagne, la porcelaine de Limoges ou encore le tapis et la tapisserie d’Aubusson.

On l’aura compris, la quête du 100 % français a tout du parcours du combattant pour les produits manufacturés. Les consommateurs les plus zélés pourront toutefois trouver des listes d’enseignes engagées sur les sites Internet de chaque label, ainsi que sur celui de la Fédération indépendante du made in France ou encore sur les plateformes privées Madine-france.com et Lafabriquehexagonale.com.*