Informatique : Que proposent les écoles de formation accélérée, ou « bootcamps » ?

JOB Vous souhaitez vous former dans le domaine du digital sans passer des années sur les bancs de l’école ?

Lauren Ricard pour 20 Minutes

— 

Grâce aux bootcamps, vous apprenez à coder en seulement quelques mois.
Grâce aux bootcamps, vous apprenez à coder en seulement quelques mois. — IStock/ City Presse

On connaissait déjà les bootcamps, ces stages de conditionnement physique extrême inspirés de l’entraînement des militaires américains, qui permettent de se remettre en forme en seulement quelques jours grâce à des exercices particulièrement intenses.

Désormais, ce format débarque dans le monde de la formation professionnelle pour proposer des qualifications et diplômes en accéléré, notamment dans le développement web.

Le bootcamp, c’est quoi ?

Basés sur un modèle venu de la Silicon Valley aux États-Unis, les bootcamps se présentent comme de nouvelles écoles du numérique qui forment leurs étudiants aux métiers du web les plus recherchés, en les accompagnant au maximum jusqu’à l’insertion professionnelle. Les cours sont uniquement dispensés en présentiel, généralement par des pros du secteur, afin de s’assurer de la qualité et du sérieux du suivi des apprenants.

Si la plupart des bootcamps travaillent en collaboration avec de grandes entreprises du digital, il n’est cependant pas possible de s’inscrire avec un contrat en alternance. En revanche, tout au long de ce cursus éclair, les étudiants s’investissent dans des projets réels, afin d’aiguiser leur sens de l’autonomie et leur créativité. La plupart de ceux qui s’orientent vers ce type de parcours sont âgés de 25 à 40 ans. Il s’agit donc principalement d’actifs souhaitant se reconvertir ou se spécialiser sur des compétences précises pour être plus attractifs sur le marché de l’emploi.

Droit au but

Contrairement à une école d’ingénieur en informatique classique, vous n’étudiez ni les maths ni la physique ni les fondements théoriques de la discipline. Avec les bootcamps, l’objectif est d’aller directement à l’essentiel : apprendre à coder. Vous ne suivez donc pas de cours magistraux mais apprenez principalement à maîtriser les outils du Web de façon empirique.

À travers des cas concrets semblables à ceux que vous rencontrerez dans le monde professionnel, vous affinez peu à peu vos connaissances en pratiquant. Il s’agit d’une immersion intensive, qui demande un investissement total. Au bout de trois à dix mois, vous serez opérationnel sur les langages de programmation les plus répandus : Javascript, Python, CSS…

Des débouchés assurés

Si ces écoles de programmation informatique connaissent un tel essor, c’est parce qu’elles offrent une quasi garantie d’emploi. Nombre d’entre elles, comme WebForce3 ou La Capsule, affichent ainsi des taux d’embauche de 90 %, trois mois après l’obtention du diplôme. La plupart de leurs étudiants obtiennent des postes en tant que développeur web, chef de projet digital, architecte système, intégrateur ou web marketeur. Et pour cause : le principal attrait des bootcamps repose sur le fait que leurs programmes répondent aux critères du marché du travail en temps réel, dans un secteur qui évolue à une vitesse fulgurante.

De plus, ils se spécialisent dans les métiers du Web pour lesquels il existe une réelle pénurie de talents. En France, par manque de candidats formés et opérationnels, près de 35.000 postes restent à pourvoir sur ces métiers dont les entreprises sont très demandeuses, sans parler des possibilités d’emploi à l’étranger, facilitées par l’universalité des langages informatiques.