Télétravail : Sur quels points syndicats et patronat vont-ils négocier ?

RAMENER L’ORDI A LA MAISON Plusieurs réunions sont prévues en novembre

Nicolas Raffin

— 

Télétravail : Sur quels points syndicats et patronat vont-ils négocier ? — 20 Minutes
  • Après un premier round de rencontres en septembre, syndicats et patronat vont se retrouver en novembre pour parler télétravail.
  • La crise du coronavirus a accéléré le recours à ce dispositif, mais certains réclament un meilleur encadrement.
  • Les syndicats veulent notamment défendre le côté volontaire du télétravail.

Pendant le confinement, si vous n’étiez pas obligé d’être à votre poste de travail, vous étiez sûrement chez vous, à lire vos mails et à répondre au téléphone depuis votre canapé. Comme vous, des millions de salariés ont expérimenté le télétravail « forcé » pendant des mois, poussant les syndicats à réclamer un nouvel accord national interprofessionnel (ANI) sur le sujet. Le dernier en date remonte en effet à… 2005, autant dire l’âge de pierre du télétravail.

Après avoir un peu traîné des pieds en lors des premières discussions en septembre, les représentants des employeurs (Medef, CPME, U2P) ont finalement accepté le principe d’une négociation dont la première réunion se tiendra le 3 novembre. Si l’objectif est plutôt consensuel – « permettre une mise en œuvre réussie du télétravail » – des points de frictions demeurent avec les syndicats.