Tarascon : Conflit social tendu à l'usine de pâte à papier Fibre Excellence

ECONOMIE Le conflit social se tend à l’usine Fibre Excellence de Tarascon dans les Bouches-du-Rhône

20 Minutes avec AFP

— 

L'usine Fibre Excellence de Tarascon
L'usine Fibre Excellence de Tarascon — Sylvain THOMAS / AFP

L'usine de pâte à papier Fibre Excellence de Tarascon dans les Bouches-du-Rhône va-t-elle fermer ses portes ? Depuis une semaine, les salariés de cette usine détenue par la société canadienne Paper Excellence et qui emploie près de 300 personnes sont en grève. Un mouvement social qui menace l’avenir du site selon son président mettant en cause les grévistes, qui, eux, dénoncent « l’entêtement » d’une direction qui refuse de négocier.

En grève depuis lundi 21 septembre, les salariés s’opposent au « plan de survie » de la direction qui prévoit notamment, pour remettre la société à flot, des baisses générales de salaires.

« Au pied du mur »

« La grève nous amène au pied du mur et menace directement la survie de l’usine qui était déjà en difficulté financière », assure à l’AFP le directeur de l’usine Jean-François Guillot. Fibre Excellence doit aussi affronter actuellement un procès pour émission de substances polluantes, renvoyé au 6 janvier.

Selon le directeur, mardi, « moins de 10 % » des salariés, membres du syndicat Force ouvrière, « mais qui sont à des postes clés » continuaient de bloquer la production, « alors que nous sommes parvenus la semaine dernière à un accord avec trois syndicats, le représentant de l’Etat, même Bercy ».

Dans un communiqué publié mardi, FO dénonce de son côté « l’entêtement » de la direction et demande de « véritables négociations avec la garantie qu’aucune sanction, ni menace judiciaire ne serait faite aux grévistes lors de la reprise du travail ».