Le moral des ménages français reste stable en septembre

RELANCE Si les Français se montrent plus optimistes sur les perspectives d’évolution de leur situation financière personnelle, les craintes sur l’évolution du ​chômage progressent

20 Minutes avec AFP

— 

Inquiets par le chômage, les Français préfèrent épargner leur argent.
Inquiets par le chômage, les Français préfèrent épargner leur argent. — Gellinger/Pixabay

Le moral des ménages est resté stable en France au mois de septembre par rapport à août, et leur confiance dans leur situation financière future s’améliore, selon l’enquête mensuelle de l’Insee publiée ce mardi.

L’indicateur synthétique mesurant le moral des ménages reste, à 95, en dessous de la moyenne qui est de 100.

La crainte du chômage

Mais les craintes sur l’évolution du chômage progressent à nouveau d’un point après avoir baissé en juillet et en août et atteignent un niveau très élevé (70 contre une moyenne de longue période de 33).

Toutefois, les Français se montrent plus optimistes sur les perspectives d’évolution de leur situation financière personnelle, qui passent pour la première fois depuis février au-dessus de leur moyenne de longue période, indique l’Institut national des statistiques dans son communiqué.

L’épargne en hausse

Dans le même temps, le nombre de personnes estimant opportun d’épargner connaît une forte hausse de neuf points, mettant en danger la capacité de mobilisation des 85 milliards euros accumulés par les Français depuis le début de la crise sanitaire pour relancer l’économie.

Corollaire de cette propension à épargner, le nombre de personnes estimant opportun « de faire des achats importants » reste inférieur à sa moyenne de longue période, même s’il se redresse d’un point par rapport à août.

Enfin, l’opinion des Français par rapport à l’évolution future du niveau de vie « augmente de cinq points mais demeure encore très en dessous de sa moyenne de longue période », indique encore l’Insee dans son communiqué.