Pays-de-la-Loire : L’usine Mécachrome va fermer son usine dans la Sarthe, celle de Sainte-Luce pas concernée

CRISE Le groupe Mécachrome, sous-traitant d’Airbus, a annoncé aux salariés un plan social

D.P.

— 

L'usine Mecachrome de Sablé-sur-Sarthe en 2014.
L'usine Mecachrome de Sablé-sur-Sarthe en 2014. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Mécachrome France, la maison mère qui emploie au total 960 personnes, a annoncé ces derniers jours, un plan social. Le groupe, qui conçoit des pièces notamment pour l’aéronautique, a subi de plein fouet les conséquences de la crise du coronavirus, qui a cloué pendant de nombreuses les avions au sol.

Dans la région, un seul site sur les trois est concerné par ce plan social, celui de Vibraye dans la Sarthe​. Soixante-quatorze salariés vont être ainsi touchés, annonce ce lundi Ouest-France. Certains seront licenciés, d’autres mutés sur un autre site. L’usine de Sainte-Luce-sur-Loire, qui regroupe 160 salariés, près de Nantes en Loire-Atlantique, n’est pas visée par ce PSE, mais son avenir reste quand même flou.

Plus globalement, près de 400 postes vont être supprimés au niveau du groupe Mécachrome France, spécialisé dans la mécanique haute précision.