Accord sur la formation

— 

Au bout de vingt-cinq heures de négociation, les partenaires sociaux ont convenu, hier, d'augmenter de 700 000 par an le nombre de salariés peu qualifiés et de demandeurs d'emploi bénéficiant d'une formation. « L'accouchement a été long et le bébé reste un peu fragile », résume Annie Thomas (CFDT). Elles seront financées avec les fonds aujourd'hui collectés pour les salariés. Les bénéficiaires seront les personnes peu qualifiées, les salariés exposés à « un risque de rupture de leur parcours professionnel » ou sans formation depuis cinq ans, les personnes alternant chômage et emploi ou à temps partiel, ainsi que les employés de petites entreprises. ■