Immobilier : La gestion locative en ligne se développe

LOGEMENT De plus en plus de start-up immobilières proposent de simplifier les démarches des bailleurs en misant sur la numérisation des documents et une communication en ligne

J.P. pour 20 Minutes

— 

Shutterstock / City Presse

Si le secteur du logement a longtemps résisté au développement de la digitalisation, la loi Élan du 23 novembre 2018 a voulu donner un coup d’accélérateur au marché. Dématérialisation des documents destinés au locataire, fin du cautionnement manuscrit ou encore bail numérique sont autant de mesures qui permettent de gérer une location à distance.

Agences immobilières et start-up en tout genre se sont donc empressées de développer des outils numériques adaptés.

La transparence

Grâce à un logiciel d’automatisation des envois de quittances de loyers et de relances par courrier ou messagerie électronique, les oublis et les retards sont un mauvais souvenir. De même, si l’extranet est encore marginal, ce service s’étend peu à peu aux agences immobilières, qui y voient l’opportunité de proposer à leurs clients propriétaires un espace personnel en ligne où ils peuvent retrouver facilement l’ensemble des documents relatifs à leur bien.

Ces services numériques sont aujourd’hui adoptés par de grands réseaux nationaux, à l’image de celui des agences Orpi, qui ont intégré les outils Clac pour gérer les candidatures à la location, Chouette Copro, dédiée aux gestionnaires d’immeubles, et Zelok, un espace sécurisé centralisant la gestion locative.

Les bailleurs sociaux aussi

De son côté, la plateforme gratuite de la start-up Appliceo s’adresse à la fois aux bailleurs qui gèrent eux-mêmes leurs biens, aux agences immobilières et aux locataires. Tableau de bord, espace dédié à chacun, création et automatisation des avis d’échéances et quittances de loyer ou encore gestion simplifiée du bail sont possibles directement en ligne.

Les bailleurs sociaux ne sont pas en reste, puisque des solutions leur sont dédiées comme celle de Neybs, une application de notification qui permet aux locataires du parc social de recevoir les informations relatives à leur immeuble directement sur leur téléphone en temps réel.

Faire baisser la facture

Au-delà d’une communication censée être plus efficace, le grand argument de la dématérialisation est de faire baisser le coût de la gestion locative. D’après une enquête réalisée en 2019 sur le marché parisien par Homepilot, un propriétaire doit en effet débourser chaque année l’équivalent de 7,5 % des loyers et charges encaissés lorsqu’il délègue la gestion de son bien à une agence immobilière. Sachant qu’il faut ajouter l’équivalent de 2,7 % des encaissements au titre des frais de mise en location.

Pour faire baisser la facture, de nombreux bailleurs se tournent vers des plateformes de gestion 100 % en ligne comme Homepilot.fr, Flatlooker.com ou encore Smartloc.fr. Tous ces sites proposent de gérer votre bien à distance grâce à un tableau de bord automatisé et moyennant un coût réduit.