à plus tard, LE dimanche

— 

L'examen du texte sur l'extension du travail dominical, prévu le 15 janvier au menu des députés, est reporté sine die. La proposition de loi UMP n'apparaît plus à l'ordre du jour de l'Assemblée, fixé par le gouvernement jusqu'au 25 janvier et communiqué hier. Le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a aussitôt assuré qu'il ne fallait pas y voir une « reculade » et que l'exécutif « ne renonce à rien ». En effet, les débats s'annoncent des plus houleux sur la réforme du travail législatif, qui est soumise aux députés le 13 janvier. Reste que le texte sur le travail dominical suscite encore une forte division au sein de l'UMP. ■