Comment aménager une pièce en second jour ?

HABITAT Certains appartements ne disposant pas d’assez de place, il est parfois nécessaire de créer une pièce afin de redistribuer l’espace

M.K. pour 20 Minutes

— 

L'important dans une pièce de second jour est de faire entrer au maximum la lumière naturelle.
L'important dans une pièce de second jour est de faire entrer au maximum la lumière naturelle. — IStock/ City presse

Dans les petits appartements, il n’est pas rare de faire face à des configurations complexes qui nécessitent de bien réfléchir à l’aménagement.

C’est le cas des pièces dites de second jour, qui manquent de lumière et dont l’agencement particulier impose quelques astuces. Voici quelques pistes pour optimiser au mieux cet espace.

Une pièce dans la pièce

Une pièce en second jour est un espace dépourvu de fenêtre mais dont la lumière provient de la pièce adjacente. C’est en fait une pièce dans la pièce… En général, il s’agit d’une cuisine, d’un bureau, d’un coin nuit ou d’une salle de bains. On évite en revanche d’aménager en second jour un salon, une salle à manger ou tout autre espace de convivialité où l’on a l’habitude de se retrouver en famille ou entre amis.

La plupart du temps, ces pièces sont aménagées après la construction de l’habitat afin de redistribuer l’espace et de créer un lieu supplémentaire.

Faire entrer la lumière

La principale difficulté dans l’aménagement d’une pièce de second jour est d’y faire entrer la lumière naturelle. En effet, ce type de configuration rend généralement l’ensemble très sombre. Si cette pièce est destinée à se métamorphoser en dressing ou en buanderie, la lumière artificielle suffira amplement. Mais si vous comptez y aménager une cuisine, une chambre ou un bureau, il faudra envisager plusieurs solutions. Vous avez d’abord la possibilité d’installer une verrière pour capter le maximum de lumière depuis la pièce adjacente. Ses larges vitres laisseront passer les rayons du soleil la journée. Elle apportera en plus une touche tendance et design grâce à son look loft industriel.

S’il n’est pas possible, pour des raisons budgétaires ou techniques, de faire installer une verrière, les claustras en bois sont une solution peu coûteuse et esthétique. Façon poutres ou graphiques, il suffit de les fixer au sol et au plafond pour isoler la pièce en second jour du reste de l’appartement, tout en filtrant la lumière. Le mobilier est enfin un atout de taille dans ce type d’agencement, notamment les bibliothèques, qui peuvent faire office de séparation tout en servant d’éléments de rangement.

Bien penser l’éclairage

Dernier élément à prendre en compte : l’éclairage artificiel. Même si votre espace est baigné de lumière naturelle, celle-ci ne sera jamais suffisante pour éviter la pénombre. Il est donc nécessaire de bien réfléchir aux systèmes que vous utiliserez. De l’applique au lampadaire, en passant par la suspension, le bandeau et les spots LED ou la guirlande lumineuse, l’éclairage doit surtout être choisi en fonction de la destination de la pièce.

On privilégie une lumière douce et tamisée pour une chambre d’adulte ou de bébé, et une lumière plus froide pour une cuisine​ ou un bureau. L’idéal est de multiplier les sources d’éclairage pour pouvoir ajuster et moduler la lumière en fonction des besoins et de l’heure de la journée.

Côté déco

Cette pièce particulière doit également faire l’objet d’une décoration travaillée pour révéler son potentiel. En général, l’espace étant très restreint, on évitera de le surcharger avec du mobilier encombrant. Si le plafond est bas, préférez des meubles bas qui donneront une impression de hauteur plus importante. Allez à l’essentiel en vous contentant du minimum. Il est en revanche tout à fait possible d’y inviter les couleurs franches, à condition de les distiller avec parcimonie, que ce soit sur un pan de mur ou par le biais des textiles et des accessoires.