Meurthe-et-Moselle : Les actionnaires chinois de la cristallerie de Baccarat placés en liquidation judiciaire

CRISE Ce sont deux administrateurs judiciaires qui vont gérer l’entreprise

T.G.

— 

Un lustre en cristal de Baccarat (illustration).
Un lustre en cristal de Baccarat (illustration). — Wikicommons

L’affaire avait fait grand bruit. En juin 2018, un fonds chinois avait racheté la prestigieuse cristallerie de Baccarat, en Meurthe-et-Moselle. Un peu plus de deux ans plus tard, ces mêmes actionnaires, la famille Chu, est en grande difficulté. Leur société a été placée en liquidation judiciaire, révèle L'Est Républicain.

« Ces actionnaires cumulent une dette de près de 390 millions de dollars. En Chine, on les considère comme des entités frauduleuses », a expliqué au quotidien régional Eric Rogue, le secrétaire du comité central d’entreprise de la cristallerie. Cette dernière va donc être gérée par deux administrateurs judiciaires qui viennent d’être nommés par le tribunal de commerce de Nancy. La marque Baccarat se porte plutôt bien : elle a généré un chiffre d’affaires de 164 millions d’euros l’an passé, en croissance de 5 %.