Lyon : Clap de fin pour Bluely, le service de voitures électriques en libre-service

AUTOPARTAGE Il était implanté depuis 2013 dans la métropole de Lyon

C.G.

— 

Bluely, service de voitures électriques en libre-service, a cessé ses activités le 31 août à Lyon.
Bluely, service de voitures électriques en libre-service, a cessé ses activités le 31 août à Lyon. — Sarah Mangeret

L’aventure a pris fin ce lundi à midi. Bluely, service de voitures électriques en libre-service déployé dans les rues de Lyon depuis le mois d'octobre 2013, a définitivement fermé, faute de rentabilité. En proie à des difficultés économiques, l’entreprise privée du groupe Bolloré n’a pas pu se relever à la sortie du confinement.

Cinquante et une stations avaient été implantées sur l’ensemble de la métropole de Lyon. Le service, qui proposait 250 véhicules en libre-service, comptait 10.000 abonnés actifs l’automne dernier. Il avait même lancé en octobre une offre de location longue durée permettant aux abonnés de louer une voiture pour plusieurs heures « à moindres frais ».

Un autre service à Lyon ?

Autolib, déployé à Paris, avait déjà précédemment mis la clé sous la porte. Bluecub, l’équivalent à Bordeaux, devait également cesser ses activités ce lundi à midi

La Métropole de Lyon a indiqué qu’elle souhaitait déployer « un nouveau dispositif d’autopartage », en veillant à ce que « l’offre de service puisse reprendre dans des délais acceptables ». Des discussions ont déjà été amorcées avec EasyVia, filiale EDF mais aussi avec Lyon Parc Auto, qui fournit déjà un service d’autopartage et auquel il a été demandé d’améliorer son offre.