Coronavirus : Figeac Aéro annonce la suppression de 300 postes

ECONOMIE Durement touché par la crise sanitaire, l'entreprise lotoise entame une réorganisation prévoyant un plan social de 320 emplois

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion A350 lors d'une démonstration en vol.
Un avion A350 lors d'une démonstration en vol. — Pavel Golovkin/AP/SIPA

Les plans sociaux se multiplient dans le secteur de l’aéronautique, durement touché par la crise sanitaire et la baisse du trafic aérien. Jeudi, c’est l’équipementier Figeac Aéro, dans le Lot, qui a annoncé un plan de sauvegarde de l’emploi concernant plus de 300 emplois dans son usine de Figeac.

Les avions étant cloués au sol durant plusieurs mois, les cadences de production des principaux constructeurs ont été réduites, « notamment sur les avions long-courriers, comme l'A350 », pénalisant l’activité de la société lotoise, explique un communiqué du groupe, contraint « d’entreprendre une réorganisation importante de Figeac Aéro en France ».

Près de 320 postes sur les 966 du site de Figeac sont menacés

Près de 320 postes sur les 966 du site de Figeac, qui représente plus de 70 % du chiffre d’affaires du groupe, sont ainsi menacés. Le processus d’information et de consultation avec les partenaires sociaux a commencé, prévoyant les premiers départs à partir de janvier 2021. Malgré un prêt garanti par l’Etat de 80 millions d’euros, le groupe « n’exclut pas d’autres mesures sur les autres sites du groupe ».

L’équipementier, déjà impacté par la crise du Boeing 737 Max, affichait une perte nette de presque 14 millions d’euros pour son exercice 2019-2020 clos fin mars. En début de semaine, l’entreprise toulousaine Liebherr Aerospace a elle aussi annoncé un plan d’une centaine de départs volontaires parmi les 1500 employés.