Impôts : L’intelligence artificielle permet de rendre les contrôles fiscaux plus efficaces

IMPÔTS 11 milliards d’euros ont retrouvé le chemin des caisses de l’Etat après des contrôles fiscaux menés en 2019

20 Minutes avec agence

— 

La DGFiP reste vigilante dans sa lutte contre la fraude.
La DGFiP reste vigilante dans sa lutte contre la fraude. — Etienne Laurent AFP

Presque un quart des contrôles fiscaux effectués en 2019 sont le résultat de l’intervention d’algorithmes. Une intelligence artificielle analyse en effet maintenant les données qui sont à la disposition de l’administration fiscale, rapporte Le Figaro.

Ce recours à l’automatisation et à l’IA permet une étude prédictive des chiffres et de nouvelles méthodes d’examen. Le data-mining (l’exploration de données) est également utilisé par la Direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Des contrôles fiscaux plus efficaces

Ces nouvelles technologies rendent possible le lancement d’inspections des dossiers des contribuables de manière plus ciblée avec, à la clé, davantage de fraudeurs épinglés et d’argent récupéré. En 2019, le fisc a ainsi mis la main sur 11 milliards d’euros après avoir diligenté des contrôles. Ce montant représente une hausse annuelle de 30 % par rapport à 2018.

Outre cette somme importante, 530 millions d’euros ont en effet été récupérés à l’issue de procédures de Convention judiciaire d’intérêt public ou de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Pas moins de 358 millions d’euros ont par ailleurs été réglés par des contribuables après la prise en compte de déclarations d’impôt rectificatives remplies par ces derniers.