Privation, produits de saison, achats en direct… Comment gérez-vous la hausse des prix de fruits et légumes ?

VOUS TEMOIGNEZ L’augmentation des tarifs n’assure même pas une meilleure rémunération aux producteurs, selon l’association Familles rurales

Romarik Le Dourneuf

— 

Le prix des fruits et légumes a augmenté de 17% en moyenne pour le conventionnel
Le prix des fruits et légumes a augmenté de 17% en moyenne pour le conventionnel — SYSPEO

Depuis 2007, et le Programme national nutrition santé, les Français sont encouragés à « Manger cinq fruits et légumes par jour ». Et l’été se prête particulièrement à la consommation de ces produits, qui apportent fraîcheur et hydratation. Mais les consommateurs pourraient être freinés par leur coût. En effet, selon l’observatoire des prix des fruits et légumes de l’association Familles rurales, les tarifs ont flambé entre les mois de juin 2019 et 2020. Sur la base d’un panier de 8 fruits et 8 légumes frais, l’association a constaté une augmentation de 17 % sur les produits conventionnels et de 6 % sur les produits « bio ».

Les palmes de l’augmentation reviennent aux aubergines bios (+44 %), aux nectarines (+26), aux cerises (+20 %) ou encore aux poires (+24 %) qui sont victimes de la crise du coronavirus, de la baisse des importations, ou encore des aléas climatiques. Pour le consommateur qui voit son pouvoir d’achat mis à mal par la crise, ces hausses sont très importantes, comme le souligne Familles rurales dans son rapport.

Si elle veut respecter la règle des cinq fruits et légumes par jour, une famille au SMIC, de 4 personnes devrait y consacrer entre 12 et 21 % de ses revenus. Difficile pour beaucoup qui choisissent soit de modifier leur budget, soit d’y renoncer en partie.

Vous faites des sacrifices pour pouvoir acheter des fruits et légumes ? Vous avez abandonné le bio pour pouvoir en acheter ? Vous choisissez des réseaux alternatifs (antigaspillage, direct au producteur, etc.) pour pouvoir manger des fruits et légumes ? Vous ne consommez que des produits de saisons ? Malgré leur coût parfois supérieur, vous ne consommez que des produits locaux ? Venez nous raconter comment vous vous fournissez en fruits et légumes et quel impact leurs prix ont sur votre consommation.