Vacances : Maison louée, plages, restaurants… Ce qui est accessible (ou pas) aux animaux de compagnie

WAF La joie de partager des jours de repos avec un animal de compagnie peut vite retomber face aux nombreux lieux qui leur sont interdits

M.K. pour 20 Minutes

— 

Hôtel, location saisonnière, plage... Les animaux de compagnie ne sont pas admis partout.
Hôtel, location saisonnière, plage... Les animaux de compagnie ne sont pas admis partout. — IStock / City Presse

À l’heure des vacances, la question de la garde de son animal se pose. Si certains ont la chance d’avoir des proches qui peuvent prendre soin du chien durant leur absence, d’autres préfèrent faire appel à des pensions professionnelles. Mais quid des vacanciers qui souhaitent partir à l’aventure avec leur compagnon ?

S’il est bien sûr autorisé de circuler librement sur le territoire français avec ses animaux, certains lieux leur sont parfois interdits.

Sur la plage abandonnée…

Vous rêvez de sable fin, de grandes étendues et d’eau cristalline ? Sachez que, l’été, toutes les plages ne tolèrent malheureusement pas les animaux de compagnie. En effet, seul le maire de la commune en question est habilité à autoriser ou interdire la présence de chiens sur le bord de mer. Pour savoir si vous pourrez faire trempette avec votre toutou, vous pouvez scruter les panneaux informatifs de votre lieu de villégiature, vous renseigner directement auprès de l’office de tourisme ou de la mairie, ou consulter les sites de la fondation 30 Millions d'amiset de la SPA, qui répertorient chaque année les plages acceptant les animaux. Dans le cas où vous braveriez l’interdiction, sachez que vous vous exposez à une amende de 11 euros.

Si vous avez l’autorisation de vous promener sur les bancs de sable avec votre chien, vous devez respecter les horaires imposés s’il y en a (souvent tôt le matin et tard le soir), ramasser les déjections de votre animal et, surtout, le tenir en laisse.
Sachez également que les plages du Var et des Pyrénées-Orientales sont généralement plus accueillantes, tandis que celles des Bouches-du-Rhône et de l’Hérault le sont moins. En revanche, dans le Finistère, les chiens sont interdits de plage à l’année, tout comme dans le sud de la pointe de la Bretagne.

Les locations saisonnières

Vous avez prévu de louer une petite maison ? Là aussi, vous pourriez vous confronter à des obstacles. Depuis 2012, la législation donne la possibilité à un bailleur de refuser la présence d’un animal dans le cadre d’une « location saisonnière de meublés de tourisme ». En d’autres termes, vous devrez demander l’autorisation au loueur de loger avec votre boule de poils avant d’effectuer toute réservation.

Si le propriétaire des lieux accepte votre chien ou votre chat, vous devrez veiller à ce qu’il ne cause aucun dégât ni aucun trouble de jouissance. En effet, les aboiements et miaulements intempestifs et répétitifs peuvent être une cause de tapage nocturne et diurne. Ces nuisances sonores peuvent vous valoir une amende de 68 euros. Et en cas de dégradations matérielles, vous pourriez ne jamais revoir votre caution et avoir besoin de votre assurance responsabilité civile. Même si votre fidèle compagnon est sage, pensez de toute façon à nettoyer les poils et à éviter les odeurs dérangeantes.

Au restaurant et à l’hôtel

En revanche, en ce qui concerne la présence des animaux dans les restaurants, la loi est totalement muette. En effet, les chiens ne sont pas admis dans les magasins d’alimentation pour des questions d’hygiène, mais rien n’est précisé pour les lieux de restauration. C’est donc à la discrétion du restaurateur.

De manière générale, la tolérance est plutôt de mise lorsque le déjeuner se fait en terrasse. Mais à l’intérieur du restaurant, mieux vaut demander l’autorisation au responsable. Les chiens doivent, bien sûr, être tenus en laisse, ne pas aboyer et ne pas gêner le service. Dans les hôtels, les animaux de compagnie ne sont, généralement, pas admis. Cette précision est, en principe, indiquée sur les plateformes de réservation ou sur le site de l’établissement. S’ils sont acceptés, l’hôtel peut demander une taxe supplémentaire.