Les six questions à se poser avant de faire creuser une piscine dans son jardin

LOGEMENT Avant de vous lancer dans les travaux, réfléchissez bien

Lauren Ricard pour 20 Minutes

— 

Des dimensions à l'emplacement en passant par le type de structure et de filtration, faire construire une piscine demande de se poser plusieurs questions.
Des dimensions à l'emplacement en passant par le type de structure et de filtration, faire construire une piscine demande de se poser plusieurs questions. — IStock/ City Presse

Avec le retour des beaux jours, vous rêvez de posséder votre propre piscine, tant pour embellir vos espaces extérieurs que pour faire du sport et partager de beaux moments en famille. Et cette année, vous disposez enfin du budget nécessaire pour réaliser ce projet.

Mais avant de contacter un professionnel pour entamer la construction, il faudra vous renseigner sur les réglementations en vigueur et définir précisément vos envies et vos besoins.

Les démarches administratives

Première étape avant de commencer à creuser votre piscine extérieure : vérifier que votre terrain est bien constructible. Pour cela, rendez-vous auprès de votre mairie afin de consulter le plan local d’urbanisme. Côté budget, comptez entre 25.000 et 30.000 euros en moyenne pour une piscine creusée. Si la construction s’avère impossible, vous devrez vous rabattre sur un bassin hors-sol. Si la surface de votre piscine excède les 10 m2, vous devrez également déposer une déclaration préalable de travaux.

Les dimensions

Résidez-vous dans une région chaude et ensoleillée, ou dans une province où le ciel est souvent couvert ? Avez-vous une ribambelle d’enfants et d’adolescents à la maison ou vivez-vous votre retraite en couple ? Êtes-vous un passionné de natation ou appréciez-vous simplement de barboter de temps en temps ?

En fonction de l’usage que vous prévoyiez de faire de votre piscine, sa conception, ses dimensions et son aménagement vont considérablement varier. Ainsi, pour une famille nombreuse qui apprécie les jeux d’eaux, mieux vaut prévoir un bassin assez vaste (au moins 4 m de largeur par 8 de longueur) et suffisamment profond pour plonger. Un couple âgé pourra se contenter de dimensions plus modestes, tandis qu’un grand nageur préférera peut-être un couloir de nage.

L’emplacement et l’orientation

Pour déterminer où creuser votre piscine, vous allez devoir prendre en compte plusieurs critères. D’abord, l’aspect réglementaire : l’emplacement doit se trouver à une distance d’au moins trois mètres de votre clôture, sauf si elle est accolée à votre terrasse. Côté technique, il pourra être judicieux de réaliser une étude de sol pour vérifier sa composition, car la nature du terrain (terre meuble ou roche dure) pourra influer sur le temps et le budget consacrés aux travaux. Pensez également à l’ensoleillement : afin que l’eau soit la plus chaude possible, mieux vaut orienter le bassin vers le sud. Enfin, pour faciliter l’entretien, évitez autant que possible de faire construire la piscine à proximité d’arbres tels que les pins, dont les aiguilles tomberont constamment dans le bassin.

Structure et revêtement

Pour bâtir votre piscine, vous aurez le choix entre différents procédés de construction : le béton – l’option la plus solide et qui permet une flexibilité de forme –, les panneaux modulaires ou la structure monocoque, qui vous impose des formes prédéfinies mais est la plus rapide à installer.

Ensuite, selon l’option que vous aurez sélectionnée, il vous faudra choisir un revêtement afin d’assurer l’étanchéité du bassin. Le liner, le moins coûteux, offre de nombreuses possibilités de couleurs mais devra être changé tous les dix ans environ. La membrane armée, sorte de liner plus épais et soudé, a une durée de vie d’une vingtaine d’années. Enfin, le polyester et les enduits sont efficaces et de longue tenue, mais plus onéreux.

La filtration

Pour conserver une eau propre et de qualité, il est indispensable d’installer un système de filtration en plus des traitements chimiques au chlore. Il existe différents types de filtre, à sable (le plus courant), à verre, à diatomées (le plus efficace), à poche ou à cartouche (le plus simple à installer).

La sécurité

Depuis 2006, il est obligatoire d’équiper toutes les piscines d’un système de sécurité, puisque les bassins peuvent représenter un réel danger pour les jeunes enfants laissés sans surveillance. Il peut s’agir d’une alarme, d’une clôture, d’une bâche de sécurité ou d’un abri couvrant. D’un coût beaucoup plus élevé, ces trois dernières options sont néanmoins plus fiables.