Nantes : Amazon prépare son arrivée à Carquefou

ECONOMIE Le géant américain du commerce en ligne a obtenu un permis de construire pour un entrepôt à Carquefou

J.U. avec AFP

— 

(Illustration d'Amazon(Photo by Thomas SAMSON / AFP)
(Illustration d'Amazon(Photo by Thomas SAMSON / AFP) — AFP

La rumeur de son arrivée dans la région nantaise enflait, ce sera donc finalement à Carquefou. Le géant américain du commerce en ligne Amazon projette de s’implanter dans cette commune de l’agglomération, a-t-on appris mercredi auprès de la mairie. « Un permis de construire a été accordé à Amazon pour construire un entrepôt sur Carquefou », a indiqué la maire de la ville, Véronique Dubettier-Grenier, confirmant des informations de l'agence API.

Le site concerné couvre une surface « de 10.500 m2 dont 9.500 m2 d’entrepôt et ce que j’ai pu obtenir comme information c’est que c’est "l’entrepôt du dernier kilomètre" », a expliqué Véronique Dubettier-Grenier. Le permis de construire se trouve sur une « friche industrielle en cours de revitalisation » où était notamment installée l'usine Seita, fermée en 2015. C’est aussi dans ce secteur que la plateforme logistique de Lidl est en cours de construction.

Le calendrier pas encore connu

Le permis de construire, qui « respecte les règles du Plum » (Plan local d’urbanisme métropolitain, ndlr), a été accordé fin 2019, a assuré Véronique Dubettier-Grenier, précisant qu’elle ne disposait pas d’autres éléments, notamment sur le calendrier de construction.

Fin 2018, le nom d’une commune voisine (Grandchamp-des-Fontaines) avait été évoqué à propos d’une éventuelle installation d’Amazon dans la région nantaise. Mais le projet évoqué alors, beaucoup plus vaste en termes de superficie, n’est pas celui qui a été acté pour Carquefou, précise Véronique Dubettier-Grenier.

Sollicité, Amazon n’avait pas confirmé en fin d’après-midi sa future implantation. Des projets d’implantation du géant du commerce en ligne ont suscité des réticences dans plusieurs territoires comme dernièrement dans le Gard, où un entrepôt de 38.000 m2 doit voir le jour à proximité du Pont-du-Gard.