Déconfinement : Brittany Ferries reprend ses liaisons vers le Royaume Uni, l’Irlande et l’Espagne

VOYAGE La compagnie maritime avait stoppé le transport de voyageurs à cause de l'épidémie de coronavirus

20 Minutes avec AFP

— 

Un navire de la Brittany Ferries, ici en escale entre Saint-Malo et Dinard.
Un navire de la Brittany Ferries, ici en escale entre Saint-Malo et Dinard. — C. Allain / 20 Minutes

Un vrai soulagement. A compter de lundi, Brittany Ferries va reprendre le transport de passagers entre la France, le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Espagne. La compagnie maritime avait suspendu toutes ses liaisons régulières en raison de l’épidémie de coronavirus, se contenant de transporter des marchandises. « Nous sommes très heureux d’accueillir à nouveau les vacanciers à bord en juin », a déclaré Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries, dans un communiqué. « Nous avons tout mis en place pour une remise en service en toute sécurité », ajoute-t-il.

La compagnie maritime précise que les cabines seront obligatoires lors des traversées et que le nombre de passagers à bord de ses navires sera réduit, parfois de plus de 60 % par rapport à la capacité maximale. Cette restriction s’appliquera « a minima jusqu’à la mi-juillet », précise-t-elle, ajoutant que seuls huit navires, sur les onze que compte la compagnie, embarqueront des passagers. La compagnie possède des bases à Roscoff (Finistère), Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), Cherbourg (Manche), Caen (Calvados) et Le Havre (Seine-Maritime).

Trois ferries resteront à l’arrêt

Trois ferries ne seront pas remis en service cet été du fait du « manque de visibilité de la demande sur la période estivale », mais aussi du fait du nombre restreint de cabines sur ces navires, explique la compagnie. Le débarquement des passagers se fera de manière échelonnée pour éviter les files d’attente dans les cages d’escalier, les ascenseurs et le garage.

Fortement touchée par la crise du coronavirus, la compagnie prévoit une perte de chiffre d’affaires entre mars et fin octobre comprise entre 200 et 250 millions d’euros. En 2019, son chiffre d’affaires avait atteint 469 millions d’euros. Elle a annoncé jeudi mettre fin au contrat signé avec le chantier allemand FSG pour la construction de ce qui devait être son premier navire propulsé au gaz naturel liquéfié (GNL).

Brittany Ferries emploie entre 2.400 et 3.100 personnes selon la saison. En 2019, la compagnie a transporté 2,5 millions de passagers, 866.000 voitures et 201.500 camions entre la France, le Royaume-Uni, l’Irlande et l’Espagne.