Déconfinement : Colisée, Sagrada Familia, British Museum… Quels sites touristiques européens ont rouvert (ou pas) leurs portes ?

TOURISME Les frontières s’ouvrent petit à petit, et avec elles la possibilité d’aller visiter les grands monuments européens

Romarik Le Dourneuf

— 

Le Colisée
Le Colisée — Pixabay

Avec la réouverture progressive des frontières en Europe, la possibilité de visiter les sites touristiques les plus importants s’ouvre également. Toutefois, le déconfinement s’opère de manière différente selon les pays. Petit tour d’horizon, histoire de ne pas se retrouver le bec dans l’eau.

  • Ils sont ouverts

Le Colisée (Rome – Italie)

Monument le plus visité d’Italie, avec près de 20.000 touristes par jour, le Colisée a ouvert ses portes le 1er juin, à l’instar des nombreux lieux touristiques comme Pompéi, la basilique Saint-Pierre de Rome, la Villa Borghese, la galerie des Offices à Florence, le Dôme de Milan, la tour de Pise ou encore les musées du Vatican. Les visiteurs peuvent désormais arpenter les couloirs de l’arène la plus célèbre du monde grâce aux mesures sanitaires adaptées : des protections sanitaires adéquates (masques et gel), un parcours sécurisé, des réservations obligatoires et des horaires modifiés.

Palais des Doges (Venise – Italie)

L’image a fait le tour du monde. Débarrassés de l’agitation quotidienne des vaporettos, touristes et paquebots, les poissons avaient réinvesti les canaux de Venise. Mais depuis le 13 juin dernier, l’activité touristique a repris avec la réouverture du Palais des Doges. Érigé pour accueillir les plus hauts magistrats et dirigeants de la République de Venise, le Palais Ducal, son autre nom, abrite aujourd’hui un musée et offre une vue panoramique sur le Grand Canal, la place Saint-Marc et sa basilique. La visite de l’édifice, qui accueille environ 1,5 million de visiteurs par an, se fait avec un masque obligatoire et en suivant un circuit pensé pour éviter tout regroupement.

Acropole (Athènes – Grèce)

Le site le plus visité de Grèce est rouvert aux visiteurs depuis le 19 mai, comme tous les autres sites archéologiques du pays. Les autorités locales ont voulu sauver la très fragile économie du pays en relançant le tourisme, qui représente 12 % du PIB. Mais elles n’ont pas oublié les mesures sanitaires nécessaires face à la pandémie. Ainsi, le temple de Parthénon consacré à la déesse Athéna applique les normes de désinfection, distanciation physique et le port du masque. Attention, pour ceux qui souhaiteraient se rendre en Grèce avant le 30 juin, une période de quarantaine sera appliquée à tous les voyageurs provenant de zones à haut risque, dont l’Ile-de-France et l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle font partie.

La Vieille ville (Dubrovnik – Croatie)

La « Perle de l’Adriatique » a connu un regain de popularité depuis la série Game of Thrones, dont une partie de l’intrigue a été tournée dans les murs de la Vieille ville. Mais le centre historique de la cité du sud de la Croatie n’avait pas attendu le succès de la série pour charmer les voyageurs, puisqu’elle est inscrite au registre du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979. L’intérêt des Français pour la Croatie ne devrait pas diminuer cet été, puisque le pays est sorti du déconfinement depuis le 11 mai. Il est d’ailleurs ouvert aux ressortissants européens pour motif touristique, sous réserve de pouvoir justifier d’une preuve de réservation d’un hébergement (appartement, hôtel…), d’un emplacement de camping-car ou d’une location de bateau. Si les vols directs n’ont pas encore repris entre la France et la Croatie, la plupart des compagnies aériennes proposent déjà des vols vers Dubrovnik ou Zagreb via des escales comme Francfort, en Allemagne.

Dubrovnik
Dubrovnik - Pixabay

La Porte de Brandebourg (et le mur de Berlin) (Berlin – Allemagne)

Les deux monuments seront facilement accessibles pour les voyageurs français. En effet, depuis le 15 juin, l’Allemagne a levé les contrôles aux frontières et les restrictions de déplacements avec la France. La Porte de Brandebourg, comme le mur de Berlin, se situent dans des espaces publics ouverts et ne nécessitent donc aucune mesure autre que les mesures sanitaires conseillées.

La plupart des monuments européens prisés par les touristes sont de nouveau accessibles
La plupart des monuments européens prisés par les touristes sont de nouveau accessibles - Markus Schreiber
  • Il va falloir s’armer de patience

Sagrada Familia (Barcelone – Espagne)

Si l’Espagne est sortie de confinement ce dimanche 21 juin, le joyau de Barcelone, la Sagrada Familia, reste inaccessible. L’oeuvre inachevée de l’architecte Antoni Gaudi est fermée aux visites jusqu’au 1er juillet. Et malheureusement pour les touristes qui pensaient découvrir cet été, ce temple du modernisme catalan, plus aucun billet n’est disponible pour les mois de juillet et août. En cause, la capacité d’accueil réduite pour respecter les mesures sanitaires, et la priorité donnée aux habitants de la ville. Si le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics en Espagne, il faudra aussi surveiller les mesures sanitaires propres à chaque région dans le pays.

La Sagrada Familia
La Sagrada Familia - Pixabay

Sainte-Sophie (Istanbul – Turquie)

Basilique puis mosquée avant de devenir un musée, Sainte-Sophie (Istanbul) est le lieu le plus visité de Turquie avec le Palais de Topkapı, et accueille environ 3,5 millions de visiteurs par an. Avant de se rendre en Turquie, il est impératif de surveiller les mesures en vigueur, qui évoluent très régulièrement, et le calendrier de reprise des vols. Des couvre-feux sont appliqués et des autorisations administratives de déplacement doivent être demandées.

Musée Van Gogh (Amsterdam – Pays-Bas)

Avec environ 2 millions de visiteurs par an, le Musée Van Gogh est le site touristique le plus visité des Pays-Bas. Il a rouvert ses portes le 1er juin et pourrait bientôt exposer la lettre écrite par Van Gogh et le peintre français Paul Gauguin, récemment acquise aux enchères. Les réservations sont possibles sur Internet et mieux vaut s’y prendre à l’avance, car les lieux publics tels que les musées ne pourront accueillir plus de 30 personnes à la fois à partir du 1er juillet. Par ailleurs, certaines restrictions à l’entrée aux Pays-Bas pourraient bloquer les voyageurs : l’obligation de présenter un lieu de résidence, et surtout une possible quarantaine qui pourrait être imposée pour les voyageurs venant de zones à haut risque (dont fait partie l’aéroport Roissy-Charles De Gaulle, voir ici la liste des aéroports concernés).

  • Ils sont fermés

Le British Museum (Londres – Royaume-Uni)

Le British Museum, ses vastes galeries consacrées aux civilisations antiques, ses 7 millions d’objets, la pierre de Rosette… Ceux qui avaient prévu de visiter sous peu le plus grand musée du Royaume-Uni vont être déçus. Pour les semaines à venir, traverser la Manche ne sera pas la meilleure idée. Car si les déplacements depuis la France ne sont pas interdits, ils sont strictement encadrés depuis le 8 juin. Et cette mesure est revue toutes les trois semaines. Pour le moment, une quatorzaine est imposée à tous les voyageurs étrangers. De plus, les hôtels sont fermés, les transports publics proposent une offre très réduite et les magasins ne peuvent fournir que les denrées essentielles.