Déménagement : Comment choisir et louer un utilitaire ?

VIE PRATIQUE Vous comptez déménager et préférez vous débrouiller par vos propres moyens ? Pour cela, il va vous falloir louer un utilitaire correspondant à vos besoins

Agence pour 20 Minutes

— 

S'il est tout à fait possible de réaliser son déménagement seul, encore faut-il choisir le bon utilitaire pour le transport.
S'il est tout à fait possible de réaliser son déménagement seul, encore faut-il choisir le bon utilitaire pour le transport. — IStock / City Presse

Si de nombreuses entreprises professionnelles du déménagement offrent leur service, elles ne peuvent pas répondre à l’ensemble des demandes. Rien qu’en 2019, plus de 8 millions de Français comptaient en effet changer de logement, selon une étude CSA Research réalisée pour Cofidis France. Sans compter que faire appel à des spécialistes peut coûter cher.

Pour limiter la facture, beaucoup de ménages se débrouillent donc par leurs propres moyens. Comment s’y prendre ?

Le bon timing

En tout premier lieu, vous devez analyser votre calendrier pour organiser au mieux votre location et vos déplacements. Pensez que, comme vous, de nombreuses familles ou célibataires vont décider d’opérer ce changement d’adresse en cours de week-end ou pendant les vacances. Si vous planifiez tout cela bien en amont, vous ne tomberez pas en manque de camionnette chez un loueur.

D’après ce même sondage CSA Research, les mois de mai et juin sont littéralement pris d’assaut. 22 % des personnes interrogées en 2019 prévoyaient en effet de déménager durant ces deux mois.

Une affaire de volume

Vous devez évaluer au mieux le volume de rangement nécessaire à votre déménagement. Pour vous faciliter la tâche, il existe des astuces. Empilez tous vos cartons par mètre cube ou son multiple par exemple. Après avoir additionné les volumes requis pour tout votre mobilier, vous pouvez choisir votre utilitaire.

Rappelez-vous également que si vous multipliez les voyages, en cas de faible distance entre les deux logements, vous aurez forcément besoin de moins de volume dans la camionnette, ce qui vous permettra d’opter pour un véhicule moins imposant et donc moins onéreux.

Choisir son prestataire

Commencez par comparer les tarifs chez les différents loueurs d’utilitaires. Certains proposent par exemple la location à la demi-journée pour les petits déplacements, ce qui permet là encore de réduire la facture à condition d’estimer votre timing au plus juste. Les agences de location peuvent en outre proposer des packages financièrement avantageux. En plus du camion, elles mettent à votre disposition des chariots à roulette, sangles, diables et autres protège-cartons.

Il faudra en moyenne compter entre 40 et 80 euros pour louer un utilitaire à la journée, et plus d’une centaine d’euros si vous le louez pour un week-end.

Qui conduira ?

Le classique permis de conduire B suffit pour louer n’importe quel type d’utilitaire, depuis la simple camionnette jusqu’au véhicule de 20 m3 avec hayon et plateforme de chargement.
Néanmoins, les agences de location exigent en général une durée minimale de détention pour vous autoriser à prendre le volant. Chez Hertz, il faut par exemple conduire depuis un an, tandis que Rental Car veut des conducteurs titulaires de leur permis depuis plus de trois ans. À l’inverse, chez France Cars, un an de conduite suffit, mais un supplément s’applique aux jeunes conducteurs qui ont moins de 23 ans. Même principe chez Sixt, qui impose deux ans de permis, voire une limite d’âge à 25 ans pour les plus gros utilitaires, et prévoit des frais en plus en dessous de ce seuil.