Allemagne : Le scandale Wirecard coûte sa place au patron fondateur Markus Braun

DEMISSION Markus Braun a fondé et présidé Wirecard depuis sa création en 1999

20 Minutes avec AFP

— 

Markus Braun, fondateur de Wirecard, à Paris en 2018.
Markus Braun, fondateur de Wirecard, à Paris en 2018. — ERIC PIERMONT / AFP

Markus Braun, président du directoire et fondateur de la fintech Wirecard plongée dans un scandale financier, a démissionné ce vendredi avec effet immédiat, a annoncé l’entreprise dans un communiqué.

Cette décision a été prise « d’un commun accord avec le conseil de surveillance » de Wirecard, un prestataire de services de paiements secoué par une fraude supposée de près de 2 milliards d’euros inscrits au bilan et dont les auditeurs de l’entreprise n’ont pas pu certifier l’existence. L’Américain James Freis, nommé jeudi soir membre du directoire pour coiffer le département Conformité, a été désigné président par intérim « avec le seul pouvoir de représentation », ajoute le communiqué.

Des soupçons de fraude massive et internationale

A la Bourse de Francfort, l’annonce a donné un peu de répit à l’action de la société cotée au Dax. Sa baisse était ramenée à 36 % à 11h30, à 25,39 euros le titre, après un plongeon de plus de 51 % au plus bas de la séance, poursuivant celui entamé la veille. L’action Wirecard a ainsi perdu trois-quarts de sa valeur depuis jeudi matin, lorsque la société a dû reporter in extremis la présentation prévue le même jour de son bilan de 2019 - le quatrième report depuis mars.

Des indices laissent penser vendredi qu’une fraude de grande ampleur se déroule autour de la fintech bavaroise. La première banque des Philippines, BDO, dont il a été supposé qu’elle gérait pour Wirecard un des comptes sous séquestre suspects, a indiqué ce vendredi que « Wirecard n’est pas un client de la banque. »

Un document alléguant l’existence d’un compte Wirecard auprès de BDO « est un faux comportant de fausses signatures d’agents de banque », a ajouté l’établissement dans un communiqué obtenu par l’AFP. BDO dit avoir signalé l’affaire à la Banque centrale des Philippines. Markus Braun, qui a fondé et présidé Wirecard depuis sa création en 1999, ainsi que les autres membres du directoire, sont tous dans le collimateur de la justice. Le parquet de Munich mène depuis juin une enquête pénale à leur encontre sur des soupçons de manipulation de cours.

L'avenir mouvant des fintech en France, ces start-up qui bousculent la finance