Strasbourg : Pourquoi la nouvelle zone commerciale Nord pourrait faire trembler le centre-ville

COMMERCE L’aménagement de la zone commerciale Nord de Strasbourg prend forme. Aménagements écologiques, accessibilité, collaboration avec les agriculteurs locaux, elle ouvrira bientôt ses portes

Gilles Varela

— 

Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020.
Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020. — G. Varela / 20 Minutes
  • Le réaménagement total de la zone commerciale Nord de Strasbourg prend forme et un premier secteur sera bientôt ouvert.
  • Accessibilité, nouvelle façon de concevoir le shopping, écologie, bien-être, la zone peut inquiéter les commerces du centre-ville.

Voilà une nouvelle qui pourrait bien faire trembler bon nombre d’enseignes du centre-ville de Strasbourg, déjà pour certaines en difficulté. L’opération d’aménagement de la zone commerciale Nord prend forme, tout est une question de mois à présent. Priorité est donnée à des thématiques revendiquées habituellement (à tort parfois) aux centres des villes. Mobilité douce, urbanisme écologique, verdure, collaboration avec des agriculteurs et un agroparc où ils peuvent cultiver et vendre leur production en circuit ultracourt. Mais aussi accessibilité du site revue, trottoirs, voiries refaites, bien-être… En fait, ce n’est pas une simple implantation de commerces (sur 40.000 m2) autour de l’hypermarché Cora, mais bien un renouvellement urbain et commercial de toute la zone, entièrement repensée.

Implantée sur quatre communes (Vendenheim, Mundolsheim, Lampertheim et Reichstett), la zone commerciale de 150 ha est annoncée par le groupe expert de l’urbanisme commercial Frey, investisseur et l’aménageur du site, comme « la plus importante opération de renouvellement urbain et commercial jamais lancée en France. » Des enseignes vont notamment être déplacées pour laisser place à des logements (sur 40.000 m2) et des bureaux (sur 11.000 m2).

Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020.
Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020. - G. Varela / 20 Minutes

Transports en commun et aménagements routiers

Attirante ? Faut-il encore y accéder. Là aussi, le réaménagement public prévoit deux parkings relais, dont un près de la gare de Mundolsheim, mais aussi la création d’un nouvel échangeur autoroutier, l’actuel étant jugé trop dangereux et surchargé. L’idée est de séparer le transit des communes avoisinantes des personnes se rendant uniquement dans la zone commerciale.

Feux rouges, des raccordements en 2x2 voies, une nouvelle allée permettra facilement de desservir l’ensemble des commerces. A l’inverse un accès direct permettra également de ressortir pour rejoindre l’autoroute. Côté transport en commun, un nouvel arrêt de bus va être créé. L’accès piéton à la gare de Mundolsheim va être également aménagé, valorisé, de quoi attirer le chaland strasbourgeois.

Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020.
Le chantier de la zone commerciale nord de Strasbourg. Le 18 juin 2020. - G. Varela / 20 Minutes

Des recettes fiscales bienvenues

Si des fonds publics accordés à l’aménagement du secteur sont fortement critiqués, tant par des élus strasbourgeois que par des associations de commerçants du centre-ville, le président de l’eurométropole Robert Herrmann rappelle les obligations de bonne gestion d’une métropole. Il souligne surtout que les recettes fiscales rapportées par la seule zone commerciale Nord s’élèvent chaque année autour de 6 millions d’euros. De quoi financer des projets de mobilités douces.

« On peut promettre le plus beau des territoires sans augmenter les impôts, avec des pistes cyclables, des bus électriques, et dire : l’argent on en parlera après, s’indigne Robert Herrmann. Je souhaite que le centre-ville résiste le mieux possible. Mais il ne résistera pas parce que la zone commerciale Nord n’existe pas ». Pour le président de l’eurométropole, pas de doute : il assure que le centre-ville « résistera parce qu’il y aura des éléments pratiques et concrets qui seront mis en œuvre, pour les mobilités, l’accessibilité, la qualité de l’accueil, pour la sécurité au centre-ville. Ce sont ces questions-là qui feront retrouver de l’attractivité, produire de la richesse et créer de l’emploi. »

L’ouverture de la première tranche de la zone commerciale Nord est prévue en 2021, et l’ensemble sera livré en 2030.