« Garder le choix face à l'emploi précaire »

- ©2008 20 minutes

— 

Tout chômeur doit désormais signer un projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE). Pourquoi êtes-vous contre ?

Dans ce contrat, l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) s'engage à fournir des offres d'emplois dites « raisonnables » que le chômeur doit accepter sous peine d'être radié. D'où l'importance d'être vigilant et de remplir attentivement son PPAE. Il faut éviter les formules floues du type « accepte tout emploi », car cela permet à l'ANPE d'imposer du temps partiel ou des CDD. Les chômeurs ont intérêt à spécifier qu'ils souhaitent un CDI à temps plein.

Mais si le chômeur change d'avis...

Les demandeurs d'emploi pourront toujours accepter des temps partiels ou des contrats à durée déterminée. Simplement, ils auront la possibilité de refuser un emploi précaire, si leur PPAE prévoit autre chose. Cela rejoint la Déclaration des droits de l'homme, qui garantit la liberté de choisir son travail.

Pourquoi demandez-vous un délai de réflexion ?

Le chômeur ne peut pas refuser de signer le PPAE sous peine de radiation, aussi devrait-il bénéficier d'un délai de réflexion, comme pour tout contrat. Ces dix à quinze jours lui permettraient de demander conseil à ses proches ou à des associations. Nous sollicitons d'ailleurs la bienveillance des agents de l'ANPE dans l'application du PPAE.

Recueilli par Louis Moulin