Bassin d’Arcachon : Les huîtres du banc d’Arguin peuvent à nouveau être commercialisées

SANTE La levée de l’interdiction concerne aussi l’ensemble des coquillages de tout le bassin d’Arcachon

M.B.

— 

Les huîtres patientent dans des bassins avant leur expédition.
Les huîtres patientent dans des bassins avant leur expédition. — E.Provenzano / 20 Minutes

Depuis le 14 mai, un phénomène de floraison de la microalgue Dinophysis empêchait la récolte et la commercialisation des huîtres du banc d’Arguin. Les ostréiculteurs du Bassin d'Arcachon vont pouvoir reprendre leur activité dès ce week-end.

« Les résultats des analyses effectuées cette semaine par le réseau de surveillance de l’Ifremer ont révélé la poursuite de la diminution de la contamination par les toxines lipophyles des coquillages en provenance du bassin d’Arcachon et du banc d’Arguin, annonce la préfecture de la Gironde ce vendredi. Ces analyses démontrent la bonne qualité sanitaire de ces coquillages. »

La pêche et la commercialisation de l’ensemble des coquillages du bassin autorisées

La préfète a ainsi décidé de lever l’interdiction des activités de pêche et de commercialisation destinées à la consommation humaine de l’ensemble des coquillages en provenance du banc d’Arguin et des passes.

Les activités de pêche et de commercialisation des coquillages destinées à la consommation humaine en provenance de l’ensemble du bassin d’Arcachon (intra-bassin, banc d’Arguin et passes) sont aussi de nouveau autorisées.