Consommer français, manger français, partir en vacances en France, un levier pour relancer l’économie ?

COCORICO Pour relancer l’économie française, fortement touchée par la crise sanitaire, privilégier les secteurs du tourisme ou encore de la restauration pourrait être un levier

Paul Blin Kernivinen

— 

Consommer français, manger français, partir en vacances en France, un levier pour relancer l’économie? — 20 Minutes

Passer ses vacances dans un gîte de France, profiter du doublement du plafond des tickets restos pour soutenir les restaurateurs, faire ses courses chez le primeur du coin… Avec la crise du coronavirus, les incitations à consommer français sont nombreuses. Est-ce pour autant un levier miracle pour relancer les différents secteurs fragilisés par l’épidémie de coronavirus ?

Ce n’est en effet plus un secret : la pandémie et le confinement ont eu très négativement touché l’économie française. Interrogé par 20 Minutes, Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), estime même que nous sommes « face à un choc exceptionnel pour l’économie française ». L’organisme a évalué les pertes d’activité pendant la période de confinement à 32 %, et prévoit que, même si la situation s’améliore avec le déconfinement, les pertes sur l’année pourraient être de 10 %.

Privilégier certains secteurs

Certains secteurs, comme ceux de la restauration ou encore du tourisme ont beaucoup souffert de la crise. Avec la levée du confinement et celle de nombreuses restrictions, les acteurs de ces secteurs économiques peuvent espérer sortir la tête de l’eau, notamment grâce à la période estivale. Si pour le moment les frontières françaises sont toujours fermées, de nombreux résidents français ont prévu de rester dans l’Hexagone cet été. Et si partir en vacances en France, manger français et consommer français permettait de relancer l’économie ?

Pour Mathieu Plane, cela n’est pas forcément évident. « On voit que ce sont des secteurs qui ont beaucoup souffert de la crise. Donc il est important, pour la période d’été, d’avoir un soutien important de ces secteurs. Avec peut-être un risque, si on incite à la consommation tout de suite, c’est que les Français se tournent vers des achats de bien manufacturés. Alors ça peut être une bonne chose, sauf que si vous achetez un ordinateur, le contenu en importation n’est pas le même que si vous partez en vacances en France, ou si vous allez à l’hôtel ou au restaurant. »